Liban

« La campagne du Hezbollah contre l’Arabie saoudite se poursuivra »

Trois questions à... Antoine Zahra
11/01/2017

Commentant les propos tenus par le vice-président du conseil exécutif du Hezbollah Nabil Kaouk, Antoine Zahra, député Forces libanaises de Batroun, a répondu aux questions de L'Orient-Le Jour.

 

Qu'est-ce qui a poussé Nabil Kaoukh à déclarer, lundi, jour de l'arrivée de Michel Aoun en Arabie saoudite, qu'il « existe une politique et un financement saoudiens visant à exporter la pensée wahhabite dans le monde entier » ?
Une telle prise de position – même si le Hezbollah veut le nier – n'a qu'un seul but, c'est de faire du parasitage autour de la visite de M. Aoun en Arabie saoudite. Mais cela n'aura pas d'impact négatif sur la visite, car Riyad connaît très bien le jeu et les intentions du Hezbollah ainsi que les raisons qui se cachent derrière ces propos. Le Hezbollah veut garder le Liban sous son giron et celui de l'Iran, mais cela ne marchera pas. De plus, de par son histoire, l'Arabie saoudite a de tout temps soutenu le Liban et elle n'arrêtera pas de le faire actuellement.

Cette déclaration vise-t-elle, selon vous, à poser des limites à la politique étrangère de la présidence de la République en particulier et du Liban en général ?
Sans aucun doute. Cela entre dans la dynamique de la politique traditionnelle du Hezbollah qui ne veut pas que le Liban puisse avoir une politique étrangère propre et indépendante de ses desseins.

Doit-on s'attendre à ce que le Hezbollah mène une nouvelle campagne contre l'Arabie saoudite ?
Bien sûr, le Hezbollah a des comptes à régler avec l'Arabie saoudite. Dans ce cadre, il répond directement de la politique de Téhéran vis-à-vis du royaume wahhabite. C'est un instrument de l'Iran au Liban, le Hezbollah n'est pas un parti libanais. Ses membres crient sur tous les toits qu'il fait partie du wilayet al-faqih. Tant que le conflit irano-saoudien continuera, la campagne du Hezbollah contre l'Arabie saoudite se poursuivra.

 

 

Lire aussi

Lune de riyal, l'éditorial de ISSA GORAIEB

Aoun en Arabie, une visite en tout point réussie

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bouez Chahine

Les histoires entre l'Iran et l'Arabie saoudite par Hezbollah interposé, ne m'intéressent pas. Ce qui m'intéresse en priorité c'est la présence de deux millions de réfugiés sur le territoire libanais déjà surpeuplé. Cela devrait être le premier souci de l'Etat dans toutes ses composantes. Le Liban se vide de ses citoyens au profit de ses intrus qui viennent d'ailleurs.

Bouez Chahine

Les histoires entre L'Iran et l'Arabie saoudite par Hezbollah interposé ne doivent pas nous intéressées. Je souh

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Campagne" semblable à des pets sur du MARBRE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PERSONNE NE LUI DONNE PLUS D,IMPORTANCE...

Ma Fi Metlo

"ses" attaques ??????

Mais il est écrit où que ce royaume était intouchable , ne serait ce qu'en critique ?????

C'est fou ça , si le hezb est le seul parti de RESISTANCE LIBANAISE à ne pas manger de ce pain là , on devrait lui en vouloir ? c'est fou ça !!!!!

Irene Said

Nous, les vrais Libanais, nous demandons pourquoi nos "responsables", qui savent parfaitement que le Hezbollah n'est pas un parti libanais, mais un délégué actif du Wilayet el-Fakih iranien, acceptent cela, et le laissent agir en conséquence ?
Surtout qu'il ne fait rien pour sa communauté chiite ici au Liban, mis à part d'envoyer les jeunes à la mort en Syrie, au Yemen etc.

Et qu'on ne vienne pas nous répéter continuellement qu'il est la "résistance" à Israël etc.
Sa guerre de 2006 nous a coûté des milliers de morts, surtout civils, et des destructions.
Irène Saïd

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.