X

Liban

Le Conseil des ministres tiendra mercredi sa première réunion

Exécutif

Priorité aux dossiers « vitaux », assure Hariri.

OLJ
30/12/2016

Le chef du gouvernement, Saad Hariri, a assuré hier que son équipe va s'attaquer sans attendre aux dossiers « vitaux pour résoudre les problèmes auxquels les Libanais sont confrontés, notamment les coupures d'électricité et d'eau, les embouteillages et les transports en commun ». Il a ainsi dressé une liste non exhaustive, selon lui, des chantiers qu'il souhaite lancer, devant une délégation de familles beyrouthines venues au Sérail lui présenter leurs vœux après la formation du cabinet.
On apprend dans ce contexte que le gouvernement compte tenir sa première réunion mercredi, en présence du président Michel Aoun. L'ordre du jour de la réunion est en voie de préparation et devrait être soumis au début de la semaine prochaine au chef de l'État.
S'exprimant devant ses visiteurs, M. Hariri a en quelque sorte exposé les grandes lignes de la politique qu'il compte suivre au cours des six prochains mois, en insistant sur sa volonté de protéger le Liban face à la tempête qui souffle autour de lui. « Un projet dangereux se prépare pour la région et je me dois de préserver le Liban. Il faut tout faire pour maintenir le pays à l'abri des guerres menées et de leurs étincelles. Notre attachement à la modération s'est avéré à sa place puisqu'il a permis d'éviter au pays de nombreux dérapages. C'est la modération et non l'intégrisme qui constitue une force, sachant que l'intégrisme n'a rien à voir avec la religion et qu'il n'est pas l'apanage des musulmans », a déclaré le Premier ministre, en rappelant « les tentatives d'accuser à tort les Tripolitains et les Akkariotes, ainsi que d'autres, de terrorisme ».
« Nous devons tirer profit de l'entente qui existe aujourd'hui dans le pays pour faire renaître le Liban souhaité par les Libanais. (...) Il y a beaucoup à faire et les problèmes sont nombreux, surtout pour les jeunes qui émigrent. Aussi devons-nous œuvrer d'arrache-pied pour édifier le pays et dynamiser son économie », a poursuivi M. Hariri avant d'assurer qu'il a besoin de l'appui de tous dans cette tâche et d'inviter « ceux qui ont une vision d'avenir ou des idées » à en discuter avec lui.
Il a ensuite estimé que les hommes politiques se doivent de consentir des sacrifices pour le bien du pays, notamment en politique, « parce que la stabilité est fondamentale ». « Nous ne devons pas paralyser le pays à cause de conflits politiques », a-t-il insisté en faisant remarquer que les conflits majeurs qui avaient éclaté « étaient éminemment politiques et non pas confessionnels ou sectaires ». « Certains ont cependant voulu leur donner ce caractère, mais je ne suis ni confessionnel ni sectaire », a encore dit Saad Hariri, qui a assuré qu'il « continue d'emprunter la voie tracée par l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, lequel avait l'habitude d'arrondir les angles dans l'intérêt du pays ».
Le chef du gouvernement s'est ensuite engagé à restituer à Beyrouth « sa gloire d'antan », à redynamiser le tourisme et à créer de nouvelles opportunités pour les jeunes, pour les empêcher d'émigrer. Il a annoncé à ses visiteurs que la municipalité de Beyrouth envisage de lancer, dans les prochaines semaines, une série de projets de développement.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

S'mâllâhhh !

FAKHOURI

“Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l’humanité.”
de Rudyard Kipling
Extrait de Discours

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.