Le billet de Gaby NASR

Aïe, aïe, Sérail !

Billet
Gaby NASR | OLJ
23/12/2016

« Impossible de faire au-delà de ce qui l'a été dans le domaine du possible. » C'est sur cette puissante harirade, touillée et moulinée devant les caméras, que le transfuge d'Arabie a inauguré sa guirlande des Trente. Du beau linge certes pour certains, mais aussi pas mal de pendentifs syriens à qui l'on a été bien obligé d'offrir un petit fromage de la République, et dont déjà on se tape les bobards à longueur d'antenne.
L'alchimie aouno-haririenne a tout de même bien fonctionné : Talal Arslane gentiment déplacé... chez les Déplacés, Yaacoub Sarraf délicatement dépoussiéré et installé au ministère de la Défense, Gebran Bassil, alias « beau-papa m'a dit », remis à califourchon aux Affaires du Dehors, tout comme Nouhad Machnouk d'ailleurs au ministère du Dedans.
Évidemment, ça n'a pas été sans quelques grincements dans le landernau : Gemayel fiston, à qui le Barbicho-barbu proposait tous les honneurs, s'en est allé en lui faisant un bras d'honneur. Pitoyable résultat d'une vieille recette de politique politicienne : donner ce qu'on n'a pas et promettre ce qu'on ne peut pas donner. Il a appris le métier, le nouveau pensionnaire du Sérail.
Mais il se consolera bien avec un revenant de poids : Ali Kanso, l'homme à la croix gammée bidouillée en tornade PSNS, dont la carrière politique était en jachère depuis le départ des « frérots ». Ce qui ne l'a pas empêché de rester bien ancré dans le paradis syrien. Il se voit affublé du titre de ministre d'État, comprendre : ministre de « représentation ». Une chose est sûre, sur l'étagère où on l'a placé, il ne risque pas de craquer pour surmenage.
Pour les autres portefeuilles, il restait bien encore quelques couverts à pourvoir et Istiz Nabeuh, pour ne rien changer, s'est jeté dessus comme un affamé. Quant aux Fleus, ils gagnent un ministère tiroir-caisse à la Santé, celui de l'Information pour la broderie de la langue de bois, et les Affaires sociales, un titre plus chic que ministère des Pauvres.
Et voilà le travail ! Les 30 lampions ministériels fraîchement installés pourront parader dans leurs convois couleur corbillard, et deviser des heures entières sur cette distribution des portefeuilles... à l'heure où les Libanais, eux, pensent tout simplement à leur porte-monnaie.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Hitti arlette

Des piques -piiques agremenrtees d humour .. Diffiiciles a les marier sauf si on est Gaby Nasr .

stambouli robert

Excellente presentation
bravo M Nasr

Ma Fi Metlo

Les vendredis on a envie de se raser très vite le matin pour lire du Gaby.

Les 30 glorieux n'ont confirmé qu'une chose qui se confirme un PM bien au chaud les marrons et tous les autres bien en place les larrons, pour que dans 5 mois après les législatives, nous autres pauvres libanais, puissions voir dans quel ciel la montgolfière Liban sera dirigé au gré des vents, mais toujours vers le nord-est.

Gebran Eid

ET JREISSATI ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.