Le billet de Gaby NASR

Mangeoire de Noël

Billet
Gaby NASR | OLJ
16/12/2016

Il n'y a pas plus heureux que la classe politique locale depuis qu'elle fait danser le Barbicho-barbu au milieu de ses appétits les plus farfelus. Plus d'un mois et demi déjà que les vieux croûtons se le renvoient comme une chiffe molle dans un terrain de gueux. Entre l'appétit glouton d'Istiz Nabeuh, les obsessions chrétiennes monomaniaques des Fleus à l'Orange, l'ego survitaminé de Sleiman le Franju et les gesticulations des petits partis orphelins de la botte syrienne, sa stratégie tourne à la pantalonnade et se perd au milieu des confettis de portefeuilles jetés en pâture à des neuneus affamés, alignés devant la mangeoire. La période est de circonstance : Saadeddine-ding-dong croit vraiment au père Noël !

Doucement, bouchée après bouchée, le pauvre continue pourtant d'avaler gentiment son chapeau. Il le fait avec une telle application, qu'il force l'admiration même de ses pires ennemis. Il serait d'ailleurs fort injuste de dénoncer sa lenteur dans la formation du gouvernement. À la vitesse à laquelle il rétropédale, il est devenu champion de la reculade toutes catégories.

C'est drôle, pourtant la recette est toujours la même : une pelletée de maronites, une truellée de sunnites, une brouettée de chiites, une pincée de druzes, le tout saupoudré d'un paquet de byzantins et d'un minoritaire pour la touche exotique. Suspense bidon et éculé qui aboutira au même listing de ministres : quelques lumières fugaces, une demi-douzaine d'éteignoirs insignifiants et une tapée de barbons imbuvables.

Et puis, allez caser 128 tronches de cake dans 30 portefeuilles ! C'est la quadrature du cèdre. Ils vont continuer à s'étriper, jusqu'à nous pondre un cabinet branlant, qui, au mieux, accouchera d'une loi électorale quelques minutes avant le début du prochain scrutin, et, au pire, ira se vautrer au Sérail en expédiant les affaires courantes. Refrain connu.

Un gouvernement estampillé « made in Koullouna », qu'ils disaient ! On verra bien ce qui restera de ce slogan hâbleur lorsqu'au bout de six à sept mois de vide ministériel, les guignols locaux iront supplier les Tchétchènes et les Ouïgours de leur refiler la formule magique qui remettra sur pied cette République de rien.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

LA SEULE POSSIBILITÉ C'EST QUE NASRALLAH DONNE LA FORMULE PAR LA BOUCHE DE AOUN ET SAAD HARIRI VIENT SIGNER. SINON ON OUBLIE TOUT ÇA. ON VA TOUT FAIRE POUR ÉCARTER GEAGEA RIEN À FAIRE. JE LANCE UN PARI À CELUI QUI VEUT.

C. F.



Depuis cette journée où 127 convives d'une Cour de miracles ont élu le plus jeune parmi eux (je sais bien que beaucoup de prétendants mais finalement un seul élu), on peut conclure sans trop se tromper qu' impossible n'est pas libanais. Où est l'urgence pour former un gouvernement, quand chacun à le temps pour lui.

stambouli robert

La vrai question:
POURQUOI LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE ACCEPTENT CETTE MASQUARADE ET NE FORMENT PAS UN GOUVERNEMENT ET VONT A LA CHAMBRE POUR AVOIR LA CONFIANCE?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

300 MINISTERES IL FAUT POUR CASER LES ETOILES AFFAMES ET LES HEBETES PANURGES EN MEME TEMPS... CA RESSEMBLE A UNE BANDE DE LOUPS QUI DECHIQUETENT UN CADAVRE... EN L,OCCURENCE CELUI DE L,ETERNELLE VICTIME -LIBAN- ...

Hitti arlette

Mangeoire de Noel ... Bon appetit ploucs moi Je me suis regalée de rires , nerveux ou pas . peu importe le flacon pourvu qu il y ait ....

Halim Abou Chacra

Plus que jamais, à la lecture du Billet de Gaby Nasr, le vendredi, reviennent à la mémoire les deux fameux vers d'Alfred de Musset :
Quelle mâle gaîté, si triste et si profonde
Que, lorsqu'on vient d'en rire, on devrait en pleurer

RE-MARK-ABLE

Saaddine-ding-dong c'est dingue-dis-donc. .... wowwww Gaby vous avez manger du assad ( lion) ce matin.

Ne le disions nous pas que la seule planche de salut au barbichu était cette main tendue du barbu et de l'orange ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"« Made in Koullouna » !
On verra bien ce qui restera de ce slogan niais et hâbleur, lorsque ces guignols indigènes iront supplier à nouveau les bääSSyriens de leur ré-refiler la formule bääSSdiote qui remettrait sur ses pieds-bots cette « république » de RIEN." !
Merci GABY NASR.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué