X

À La Une

Les Etats-Unis annulent une livraison d'armes à l'Arabie saoudite à cause du Yémen

Défense

Le gouvernement saoudien n'a pas réagi dans l'immédiat.

OLJ/AFP
13/12/2016

Les Etats-Unis ont annulé une livraison d'armes à l'Arabie saoudite à cause du nombre de victimes civiles que provoque la guerre menée par le royaume au Yémen, a indiqué un responsable américain ayant souhaité rester anonyme.

"Nous avons clairement indiqué que la coopération militaire américaine n'est pas un chèque en blanc", a dit ce responsable à l'AFP, ajoutant que "par conséquent nous avons décidé de ne pas procéder à certaines ventes de munitions". "C'est le signe de notre inquiétude profonde et continue face aux failles dans les pratiques de ciblage de la coalition et de la manière générale dont est menée la campagne aérienne au Yémen", a-t-il poursuivi.
D'autres sources américaines ont précisé que la vente visée concernait des munitions à guidage de précision fabriquées par le groupe américain Raytheon.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de cette coalition, le général saoudien Ahmed Assiri, n'a pas voulu réagir. "Nous ne commentons pas des déclarations anonymes", a-t-il dit.

 

(Lire aussi : Boris Johnson dénonce les "guerres par procuration" de l'allié saoudien)

 

Washington prend soin de souligner le fait que son implication reste limitée dans un conflit qui a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés depuis l'intervention de la coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015, selon l'Onu.

"A ce jour, notre assistance continue", a expliqué un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis. "Elle est restée très limitée et consiste au ravitaillement en vol et des conseils limités sur comment mener des frappes", a-t-il dit.

Un haut responsable de l'administration américaine a précisé que l'aide américaine pourrait désormais se concentrer sur "l'entraînement des forces aériennes saoudiennes", plus précisément sur les questions de ciblage.

Le gouvernement saoudien et le groupe Raytheon n'avaient pas réagi dans l'immédiat.

 

 

Pour mémoire

Feu vert américain à la vente de matériel militaire à quatre pays arabes

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ANNULENT D,UNE MAIN ET L,OFFRENT DE L,AUTRE... MICHEN 3EYN IL NEESS... CONNAISSANT QUE C,EST L,AUTRE FACE DE LA MEME MONNAIE LA RESPONSABLE ET QU,IL FAUT L,ARRETER...

ACQUIS À QUI

Turquie ou bensaoudie , that is the question .

Les occidentaux n'ont pas d'autres solutions que de choisir parmi ces 2 membres de leur coalition, laquelle sera la prochaine Syrie , après que la victoire du HÉROS BASHAR sera accomplie.

Parce que 1) c'est dans les habitudes de la maison occidentale de jeter ses larbins quand ils ne sont plus performants et 2) ces occidentaux ne peuvent agir que sur les larbins qu'ils contrôlent.

Donnons nous 6 mois en 2017 et on verra bien.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUI CAUSA LA GUERRE DU YEMEN... L,IRAN !
L,ALLIANCE FRAPPE AVEC L,ACCORD DES NATIONS UNIS VOTES PAR TOUS CEUX QUI ONT DROIT DE VETO TOUT AUSSI ... POURQUOI N,IMPOSENT-ILS PAS LES DECISIONS DE L,ONU VOTES PAR CES MEMES ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué