Dernières Infos

Tchad: un homme arrêté après avoir tiré sur des policiers devant l'ambassade des Etats-Unis

AFP
30/11/2016

Un homme soupçonné d'être un jihadiste a été arrêté mercredi après avoir tiré sur des policiers tchadiens en faction devant l'ambassade des Etats-Unis à N'Djamena, sans faire de blessé, a-t-on appris de source policière.

"L'individu arrivé sur une moto et possédant un pistolet de fabrication turque avec des munitions à billes a tiré à bout portant sur les policiers qui sécurisent l'ambassade des États-Unis au Tchad", a indiqué cette source à l'AFP sous couvert d'anonymat.
"L'individu a été maîtrisé par les policiers. Il n'y a pas eu des blessé et il a été confié aux services de renseignement", selon la même source, soulignant que ce type de munitions à billes pouvait être dangereux si elles touchaient des organes vitaux.
"Dans son testament retrouvé sur lui, il est mentionné clairement qu'il a fait allégeance à (l'organisation de) l'État islamique" (EI), selon la même source, précisant "qu'il est fonctionnaire du ministère de la Jeunesse et des Sports".

Le Tchad a engagé son armée en première dans la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel et autour du lac Tchad contre les islamistes nigérians de Boko Haram, groupe qui a rallié l'EI.
N'Djamena a déjà été la cible d'attentats-suicide meurtriers commis par des kamikazes de Boko Haram, qui attaquent également régulièrement les soldats tchadiens autour du lac Tchad.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants