X

À La Une

Fidel Castro, une vie hors du commun en images

Diaporama
OLJ/Agences
26/11/2016

Fidel Castro, le père de la Révolution cubaine, qui a tenu son île d'une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d'un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raul, est mort vendredi soir à l'âge de 90 ans. Retour sur les principales étapes et les images de la vie de Fidel Castro, qui restera dans l'histoire comme le dernier grand dirigeant communiste du monde occidental.

 

 

 

 

- Vers la conquête du pouvoir -

13 août 1926: Naissance de Fidel Alejandro Castro Ruz à Biran (est). Études secondaires chez les jésuites. Docteur en droit en 1950, il commence une carrière d'avocat et d'opposant politique.
- 26 juil 1953: Castro tente sans succès de s'emparer de la caserne Moncada à Santiago (est) avec une centaine d'insurgés. Condamné à 15 ans de prison puis amnistié deux ans plus tard, il s'exile avec son frère Raul au Mexique où il fait la connaissance d'Ernesto "Che" Guevara.
- 2 déc 1956: A bord de l'embarcation Granma, Fidel Castro débarque avec 81 militants dans le sud de l'île. Seuls une quinzaine de guérilleros survivent et se réfugient dans les hauteurs de la Sierra Maestra. Six mois plus tard, ils sont une centaine et gagnent du terrain avec l'aide d'une agitation urbaine incessante.

- Au coeur de la guerre froide -

- 8 jan 1959: Entrée triomphale à la tête de ses "barbudos" à La Havane, après 25 mois de guérilla contre le régime de Fulgencio Batista.
- 1961: Les États-Unis rompent les relations diplomatiques en janvier. En avril, échec de la tentative de débarquement d'anticastristes soutenus par Washington à la baie des Cochons (Playa Giron). Castro proclame le caractère socialiste de sa Révolution.
- 1962: Kennedy décrète l'embargo contre Cuba le 13 février. En octobre, la crise des missiles, après l'installation de fusées nucléaires soviétiques à Cuba, met le monde au bord d'un conflit atomique. Washington décide un blocus naval de l'île. Moscou retire ses fusées contre la promesse américaine de ne pas envahir l'île.
- 1965: Fidel Castro fonde le Parti communiste de Cuba (PCC).
- 1975: Il lance ses troupes en Angola puis en Ethiopie. Près de 400.000 militaires cubains connaîtront les champs de bataille africains jusqu'en 1991.

- Difficultés économiques et répression -

- 14 juin 1989: Fidel Castro fait arrêter le général Arnaldo Ochoa, héros de la guerre d'Angola. Celui-ci est fusillé le 13 juillet, provoquant un fort émoi de la population et affectant durablement son prestige personnel.
- 29 août 1990: Fidel annonce une "période spéciale en temps de paix" en raison de l'effondrement économique du pays, aggravé par la chute de l'URSS un an après. Pénuries en tous genres, disette, malnutrition... La légalisation du dollar et l'ouverture au tourisme permettent au régime de survivre.
- mars 2003: Arrestation de 75 dissidents condamnés à de lourdes peines de prison, entraînant des sanctions de l'Union européenne. En 2010, un accord avec l'Église catholique permet la libération des 52 derniers emprisonnés.

- Castro se retire -

- 31 juil 2006: Castro subit une grave intervention chirurgicale après une hémorragie intestinale et cède le pouvoir à son frère cadet Raul, ministre de la Défense depuis 1959.
- 24 févr 2008: Il cède le poste de président du Conseil d'État à son frère Raul.
- 19 avr 2011: Fidel Castro abandonne - également à son frère Raul - sa dernière charge officielle, celle de premier secrétaire du PCC.
- 28 mars 2016: Une semaine après la visite historique de Barack Obama à Cuba, Fidel Castro ironise dans une lettre sur les "paroles sirupeuses" du président américain et affirme que l'île "n'a pas besoin de cadeau".
- 19 avr 2016: Dernière et rare apparition publique à La Havane. Lors de la session de clôture du PCC, Fidel Castro évoque sa disparition future et le legs du communisme cubain.

 

Lire aussi

Fidel Castro, dernière grande figure du communisme international

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

Si on doit parler de la pureté de la révolution cubaine on s'attachera plus au personnage du Che Guevara ( au passage d'origine libanaise de la famille Jbarra ou Gebarra , le V espagnol se prononce B ).

Les jeunes connaissent plus le Che que Castro , ses posters s'affichent partout.
Il a été lâché par FIDEL qui dit on est responsable de sa mort. On se souvient que le jour du retour de la dépouille du Che à Cuba , FIDEL s'est étendu par terre suite à une chute qui l'a définitivement éloignée du pouvoir .

Sur un plan plus mystique nous diront que Si Dieu a ses hommes sur terre, le Che serait son envoyé comme l'a été Jesus Christ par rapport à judas ou bien Imad Moughniyeh par rapport à H.N.

Des hommes incorruptibles que sont ces créatures de Dieu.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Collabos ou résistants ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants