Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Interview express

Le siège de Mossoul et le pilonnage d’Alep, du pareil au même pour Moscou

Nikolay Kozhanov, chercheur non résident au Centre Carnegie de Moscou, répond aux questions de « L'Orient-Le Jour »

Des avions de guerre russes MIG-29 sur une base aérienne en mars 2015. Archives AFP

Malgré l'offensive des rebelles afin de briser le siège à Alep, les raids aériens russes n'ont pas repris. Est-ce que Moscou cherche à gagner du temps ou bien à trouver une solution politique réelle ?
La décision du président Vladimir Poutine d'arrêter les raids aériens sur Alep a deux objectifs. D'un côté, il s'agissait pour les Russes de montrer leur bonne volonté à la communauté internationale. D'un autre, il s'agissait d'une tentative pour démontrer aux Américains que les Russes sont toujours prêts pour des négociations. Je pense que la décision de stopper momentanément les frappes a pour but d'épargner les civils, car c'est l'une des conditions exigées dans la poursuite du processus de solution politique avec les Occidentaux. Le fait que les rebelles syriens aient lancé leur offensive au même moment a, dans un certain sens, servi la propagande russe qui tend à attirer l'attention des Américains sur leur supposée bonne volonté. Mais du point de vue du ministère de la Défense, ainsi que des forces armées, cette trêve n'était pas dans l'intérêt des Russes. À moins que celle-ci ait permis de rassembler les troupes (loyalistes) sur le terrain.

Comment les Russes gèrent-ils les comparaisons entre ce qu'ils font à Alep et ce que font les Occidentaux à Mossoul ? Quel regard porte Moscou sur cette offensive ?
Les réactions des Russes aux opérations qui ont lieu en ce moment même en vue de libérer Mossoul, qui se trouve actuellement entre les mains des jihadistes de l'État islamique, sont controversées. Tout d'abord, les opérations fructueuses qui ont permis d'affaiblir l'EI sont saluées en Russie. Mais les médias exploitent le sujet du siège de Mossoul pour servir la propagande russe. Ils essaient d'attirer l'attention de la communauté internationale sur le fait que les forces de la coalition tuent des civils, et que les jihadistes sont contraints de fuir et d'aller rejoindre la Syrie.
En bref, les Russes tentent de montrer en quoi la bataille de Mossoul et son siège sont comparables à ce qui se passe à Alep, pour justifier leurs opérations en soutien au régime syrien.
Les Russes essayent dans le même temps de décrédibiliser l'action américaine en insinuant que cette opération militaire en Irak sert les intérêts de la candidate démocrate, Hillary Clinton, dans la course à la présidentielle. Moscou cherche ainsi à démontrer que les Américains et leurs alliés ne font pas autre chose que les Russes.

Qu'en est-il de la propagande russe relayée dans les médias locaux, quant à une éventuelle troisième guerre mondiale ?
Cette propagande doit être appréhendée dans le cadre de la politique intérieure russe. Ces idées de seconde guerre froide ou sur la possibilité d'un début de troisième guerre mondiale, qui sont propagées dans les médias locaux, sont destinées à la population locale dans le but de la mobiliser derrière le président Vladimir Poutine et d'obtenir son soutien indéfectible. Cela n'a donc rien avoir avec la communauté internationale.

 

Lire aussi

Quels sont les moyens déployés par l'EI pour garder Mossoul ?

 

Pour mémoire

La Russie veut empêcher les jihadistes de l'EI de fuir vers la Syrie

L’offensive sur Raqqa s’annonce encore plus complexe qu’à Mossoul

La Russie accuse la coalition internationale de "crimes de guerre" en Irak

Malgré l'offensive des rebelles afin de briser le siège à Alep, les raids aériens russes n'ont pas repris. Est-ce que Moscou cherche à gagner du temps ou bien à trouver une solution politique réelle ?La décision du président Vladimir Poutine d'arrêter les raids aériens sur Alep a deux objectifs. D'un côté, il s'agissait pour les Russes de montrer leur bonne volonté à la communauté...
commentaires (1)

A MOSSOUL LES ALLIES ET LE GOUVERNEMENT IRAQUIEN ET SES ACCESSOIRES COMBATTENT LE TERRORISME DE L,E.I. EN SYRIE LE RUSSE ET TOUS SES ACCESSOIRES REGIONAUX MASSACRENT LE PEUPLE SYRIEN...

LA LIBRE EXPRESSION

07 h 28, le 02 novembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • A MOSSOUL LES ALLIES ET LE GOUVERNEMENT IRAQUIEN ET SES ACCESSOIRES COMBATTENT LE TERRORISME DE L,E.I. EN SYRIE LE RUSSE ET TOUS SES ACCESSOIRES REGIONAUX MASSACRENT LE PEUPLE SYRIEN...

    LA LIBRE EXPRESSION

    07 h 28, le 02 novembre 2016

Retour en haut