Le billet de Gaby NASR

Brutes sans brut

Billet
Gaby NASR | OLJ
14/10/2016

Infoutus de s'entendre sur un processus pouvant donner le coup d'envoi à la prospection pétrolière et gazière pour cause de gloutonnerie communautaire et clanique, les derniers neuneus encore au pouvoir ont décidé de s'attaquer au problème par la bande. Ainsi, a-t-on inventé un Plan national d'urgence pour la lutte contre les fuites pétrolières, avec pour mission de faciliter l'intervention et la coordination en cas de catastrophe pétrolière dans les eaux libanaises. C'est ce qui s'appelle vendre du rêve au paradis du cauchemar.

Faut croire qu'il s'agit effectivement d'une urgence absolue, surtout quand on sait que la dernière catastrophe pétrolière dont on se souvient remonte à la guerre divine de 2006, l'époque où les Hébreux dépensaient encore bêtement leur pognon pour détruire le Liban, ignorant que le génie politique local allait par la suite s'en charger pour eux gratis.

Nonobstant les risques normaux encourus dans le stockage et le transport habituels du carburant en mer, il est clair que le plan lorgne du côté des futures prospections pétrolières. Ce pétrole pour l'heure virtuel et dont les Libanais n'entendront même pas les premiers gargouillis avant que cette source énergétique ne devienne obsolète. Autrement dit, ce n'est pas demain l'avant-veille qu'on pourra biberonner les octanes de ce brut qui excite l'appétit des brutes.

Ce qui n'empêche pas le taulier de la Chambre et son renifleur personnel préposé aux Finances de pousser à la roue pour se placer en pole position. En cela, ils sont suivis à la trace par Orangina et le Basileus, tapis en embuscade, et qui s'emploient à leur savonner la planche. Et en avant pour la curée! Tous ont les naseaux qui palpitent sous l'effet des vapeurs d'hydrocarbures et rêvent de derricks les pieds dans l'eau, en nous la jouant Tintin au pays de l'or noir. Bonne chance ! Pourvu qu'ils sachent nager.

Au Liban, quand le pétrole n'est pas tiré, certains peuvent quand même le boire. Santé !

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

Tintin au pays de l'or noir pour un pays qui vit dans le noir et pour un virtuel carburant en mer, une belle image vraiment noire de responsables brutes pour un peuple aussi sans but .

Sabbagha Antoine

Tintin au pays de l'or noir pour un pays qui vit dans le noir et pour un virtuel carburant en mer, une belle image vraiment noire de responsables brutes pour un peuple aussi sans but .

M.V.

"Brutes sans baril" ...c'est mieux ...!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BRAVO MONSIEUR GABY NASR ! BRAVO ! FAUTE DE BRUT ON ATTISE LES LUTTES... ET AU LIEU D,HYDROCARBURES ON TIRERA... PEUT-ETRE CAR CELA MEME N,EST PAS GARANTI ... DES GISEMENTS... DES CRABES !!!

yves kerlidou

au moins cinq minutes de bonheur dans ce monde de brut(es)

RE-MARK-ABLE

Un régal.

Brut avec brutes et bruits et chuchotements.

Hahaha. ..

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de « L’Orient-Le Jour »

Alerte au plastique

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : le déblocage serait imminent

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué