X

Cinéma

Le BIFF s’est ouvert hier avec « The Girl On the Train »

Festival

L'ouverture du Festival international du film de Beyrouth a eu lieu au Grand Cinemas ABC, mais se poursuit jusqu'au 13 octobre dans les salles du Vox B.C. Center.

C.K. | OLJ
06/10/2016

Au Festival international du film de Beyrouth, vingt-cinq films sont présentés dans le cadre du Panorama international, parmi lesquels quatre courts métrages. Hors compétition, les regards se tournent vers Elle, adaptation du roman Oh... de Philippe Dijan, réalisé par le Néerlandais Paul Verhoeven avec Isabelle Huppert et présenté au Festival de Cannes 2016. Également présenté à Cannes, La danseuse, de la Française Stéphanie Di Giusto, qui retrace le parcours passionnant de la danseuse américaine Loïe Fuller en pleine Belle Époque, avec Soko, Mélanie Thierry et Lily-Rose Depp.

Les festivaliers auront l'occasion de voir le grand gagnant du Festival du cinéma américain de Deauville, Little Men, d'Ira Sachs, ainsi que les productions Complete Unknown de Joshua Marston et Love and Friendship de Whit Stillman.
Le Panorama international présentera aussi Personal Shopper, d'Olivier Assayas, avec Kristen Stewart. Très attendu également, Fai Bei Sogni, de l'Italien Marco Bellocchio, qui a reçu le Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière au Festival de Venise.
La crise des réfugiés en Europe, et en Italie notamment, est au cœur du Panorama international avec Fuocoammare, du documentariste italien Gianfranco Rosi, lauréat de l'Ours d'or à Berlin, et My Name is Adil, de l'Italo-Marocain Adil Azzab.

En outre, cette section offre aux cinéphiles Hunt for the Wilderpeople, de la Néo-Zélandaise Taiki Waititi, et The Student, du Russe Kirill Serebrennikov, présentés tous les deux dans Un Certain regard à Cannes ; ainsi que Lo and Behold, Reveries of the Connected World, de l'Allemand Werner Herzog.
Dans Letters from Baghdad, les réalisatrices Sabine Krayenbühl et Zeva Oelbaum retracent le parcours de l'espionne et fonctionnaire britannique Gertrude Bell, surnommée « la reine de Baghdad », qui dessina les frontières de la Mésopotamie.

 

(Lire aussi : Trois films programmés au BIFF interdits, une « atteinte inacceptable »)

 

De l'Irak à l'Iran voisin représenté par trois films au Panorama international : les courts métrages Refugee Camp, de Said Naghavian, et It Hits Upon the Roof, de Teymour Ghaderi (Kurdistan iranien), ainsi que la version restaurée du film Les nuits de Zayandeh-Rood'(1991), du grand réalisateur iranien Mohsen Makhmalbaf, qui a été présentée lors de la 73e Mostra.

Les projecteurs seront également braqués dans cette section sur Personal Affairs, de la Palestinienne Maha Haj, présenté dans Un Certain regard à Cannes ; D'une pierre deux coups, premier film réalisé par l'actrice franco-algérienne Fejira Deliba ; L'autre côté de novembre, de la Libano-Canadienne Maryanne Zehil, et Bahr, œuvre de la Libanaise Crystel Samia. L'ambassade néerlandaise à Beyrouth et son ambassadeur, Hester Somsen, sont au cœur du film Post Beirut (Mission in Beirut), de Maria Mok et Meral Uslu.
Dernier temps fort de ce Panorama, World Cup, des frères syriens Mohammad et Ahmad Malas, sur un jeune Syrien qui cherche, malgré la guerre, à former une équipe de football pour participer à la Coupe du monde 2018.

Quant aux documentaires en compétition, ils sont au nombre de neuf et sont issus du Moyen-Orient. Deux d'entre eux portent l'étendard du Liban dans cette compétition, en mettant en relief le retour aux sources : Finding My Lebanon, de Mark Abouzeid, et la nostalgie du vieux Beyrouth avec Robert ! , de Ghina Abboud. Quant à la catégorie courts métrages qui regroupe vingt films, elle fait la part belle aux productions libanaises avec sept courts métrages en lice.

 

Info : les billets sont en vente au prix de 7 500 LL pour les projections régulières, à partir du 30 septembre, au Grand Cinemas ABC Acharfieh et au Vox Cinemas Beirut City Center, Hazmieh.
Pour plus d'informations, veuillez contacter BIFF au 76/300901, Grand Cinemas ABC Achrafieh au 01/209109 et Vox au 01/285582
E-mail :
info@beirutfilmfestival.org ou www.beirutfilmfestival.org

Deux projections gratuites du film « Human », de Yann Arthus-Bertrand, auront lieu au cinéma Montaigne les 12 et 13 octobre à 20h.

 

Pour mémoire

Le BIFF se fait l’écho des problèmes du monde

Une ouverture princière pour le Beirut Film Festival

Deux jeunes passionnées de l'Iesav primées au Biff

 

À la une

Retour à la page "Cinéma"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué