X

À La Une

Londres inaugure le métro de nuit

Royaume-Uni

Pour la première fois, les Londoniens peuvent emprunter deux des lignes principales du réseau de transports, sans se soucier de l'heure. 

OLJ/ Antoine BOUTHIER/AFP
21/08/2016

A Oxford Circus, en plein de cœur de Londres, touristes et Londoniens se bousculent dans la station de métro vendredi: il est près de minuit et pour la première fois, ils peuvent emprunter deux des lignes principales du réseau de transports londoniens, sans se soucier de l'heure.

Si certains rentrent chez eux après une journée de travail, pour d'autres la nuit ne fait que commencer.
"Je trouve que c'est absolument fabuleux que le métro soit en service toute la nuit", déclare Omar Khan, 27 ans. Le jeune homme s'apprête à faire la fête toute la nuit avec des amis. Vêtu d'un costard bleu nuit à fines rayures blanches et arborant un collier ethnique scintillant, il explique que pouvoir prendre le métro pour rentrer de soirée va changer la vie de beaucoup de gens.

"Je pense que c'est plus sûr de pouvoir prendre le métro plutôt que d'attendre un bus de nuit, ça peut éviter des agressions". Omar parle en connaissance de cause, puisqu'un de ses amis s'est fait agressé dans ces conditions, confie-t-il à l'AFP.
Omar fait partie des milliers de voyageurs qui peuvent désormais profiter des transports toute la nuit les vendredis et samedis soirs à Londres. Le "night tube", inauguré vendredi soir par le maire de Londres Sadiq Khan, devrait accueillir 200.000 voyageurs d'ici à la fin de l'année.

Si pour le moment, seules les lignes Victoria et Central sont opérationnelles, les lignes Jubilee, Northern et Piccadilly devraient être mises en service dès l'automne prochain. Le projet, lancé il y a trois ans par l'ex-maire de Londres Boris Johnson, aurait dû fonctionner dès septembre 2015, mais les syndicats des transports et la ville n'ont trouvé un accord qu'en mars 2016.
"Nous avons réglé les conflits avec les syndicats", déclare Steve Griffiths, chargé de la coordination de l'opération. "Londres est déjà une ville qui fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7".

Les adeptes des soirées londoniennes ne seront pas les seuls à bénéficier de l'ouverture nocturne du métro durant le week-end. Les travailleurs de nuit comme Majida El Hamwi accueillent avec joie cette toute nouvelle mobilité. Cette Italienne est arrivée à Londres il y a six mois et se réjouit de pouvoir emprunter le métro de nuit. Dès demain, elle commence un nouveau travail en temps que serveuse à Oxford Circus et l'ouverture des deux lignes lui permettra de commencer tôt ou de finir tard sans avoir à prendre le bus.

 

Sécurité accrue
Une centaine d'agents de la British Transport Police (BTP) seront déployés dans les 144 stations de métro pour éviter tout problème. Des agents des transports londoniens supplémentaires seront également mobilisés.

Dans le cadre du programme de modernisation du métro londonien, des caméras de surveillance ont été installées pour garantir la sécurité des voyageurs. Selon l'organisme TFL, en charge des transports de la ville de Londres, les stations seront équipées de 2.000 caméras supplémentaires dans les deux prochaines années, qui viennent s'ajouter aux 12.000 déjà en place.

Chris Horton, chef de police et responsable de la sécurité dans le métro londonien, déclarait cette semaine qu'il n'y a "aucune raison" pour que les voyageurs ne se sentent pas aussi en sécurité la nuit que dans la journée.
"Je me sens en sécurité dans les transports, et c'est valable pour les trajets de nuit aussi", ajoute Majida. Rien que dans la station Oxford Circus vendredi soir pas de moins de cinq policiers, reconnaissables grâce à leurs képis et aux gilets jaunes fluo qu'ils portent, patrouillent sur les quais et près des tourniquets.

Londres suit l'exemple de Washington et Berlin, qui proposent un service continu le week-end. Copenhague et New York sont les deux seules villes du monde à proposer un service de métro 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

 

Pour mémoire

GB: A peine annoncé, le service de nuit du métro londonien menacé par une grève

Lire aussi

Le projet de métro de Riyad sur les rails

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants