Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Après son exclusion des JO de Rio, Nacif Élias confie à L'OLJ : "Je regrette ma réaction"

Alors qu'il avait de grandes chances de quitter les jeux de Rio une médaille d'or autour du cou, le jeune judoka libanais Nacif Élias a été disqualifié, mardi, en 8e de finale des -81 kg. Après son exclusion sur décision arbitrale pour avoir donné un coup de coude jugé irrégulier à l'Argentin Emmanuel Lucenti, il a hurlé devant les caméras: "J'ai été volé ! Ce n'est pas du judo !". Au lendemain de son gros coup de colère, le jeune champion de 27 ans a accepté de répondre aux questions de L'Orient-Le Jour.

"Je pense que la décision (de l'arbitre) était inadéquate, affirme le sportif. Ce coup est un mouvement que j'ai effectué lors de nombreuses compétitions par le passé. J'ai été surpris par la décision de l'arbitre et je considère qu'elle a été sévère".

Fera-t-il appel de la décision de l'arbitre? Nacif Élias répond par la négative : "Cela ne changera pas le résultat. Je suis hors compétition maintenant et c'est tout ce qui compte". Le judoka choisit plutôt de retourner "très vite" à ses entraînements et de se concentrer sur les prochaines compétitions internationales auxquelles il prévoit de participer. Il a surtout placé dans sa ligne de mire les prochains JO à Tokyo en 2020 : "Mon objectif est maintenant de remporter l'or à Tokyo et le travail a déjà commencé!".

 

(Repère : Les athlètes libanais à Rio : un état des lieux en infographie)

 

Le judoka libanais affirme toutefois regretter sa première réaction après la décision de l'exclure. Il avait en effet refusé de quitter le tatami et s'était mis à hurler sa colère face au public avant de s'attaquer verbalement à son adversaire l'accusant de jouer la comédie. Des responsables ont dû alors intervenir pour obliger le Libanais à quitter l'enceinte. "Je regrette ma réaction parce que j'étais sous le coup de l'émotion, je n'ai pas pu me contrôler lorsque j'ai réalisé que mon rêve était fini", dit-il. "Mais je prends cela comme une leçon, c'est du passé maintenant", conclut-il.

Nacif Élias est né et vit au Brésil. Il a, à son actif, un riche palmarès : 4 médailles d'or (les Jeux de la francophonie, Coupe du monde et les Jeux panaméricains) 3 médailles de bronze (Open panaméricain, Open européen et tournoi mondial), 6 d'argent (championnats d'Asie, Grand Chelem, Jeux de la francophonie, Coupe du monde et Jeux asiatiques).

 

 

Lire aussi
Aux JO, Israéliens et Libanais se disputent un bus

 

Et nos portraits

Nacif Élias (moins de 81 kg)

Ray Bassil (tir)

Chirine Njeim (marathon)

Ahmad Hazer (110 m haies)

Mona Shaïto (fleuret)

Richard Merjean (canoë, slalom)

Gabriella Doueihy (400 m nage libre)

Anthony Barbar (50 m nage libre)

Mariana Sahakian (tennis de table)

 

 

Alors qu'il avait de grandes chances de quitter les jeux de Rio une médaille d'or autour du cou, le jeune judoka libanais Nacif Élias a été disqualifié, mardi, en 8e de finale des -81 kg. Après son exclusion sur décision arbitrale pour avoir donné un coup de coude jugé irrégulier à l'Argentin Emmanuel Lucenti, il a hurlé devant les caméras: "J'ai été volé ! Ce n'est pas du judo...
commentaires (4)

Toutes proportions gardees, ca ne va pas sans rappeler un certain "si j'avais su ..."

Remy Martin

00 h 37, le 12 août 2016

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Toutes proportions gardees, ca ne va pas sans rappeler un certain "si j'avais su ..."

    Remy Martin

    00 h 37, le 12 août 2016

  • Too late... Fallait réfléchir avant...

    NAUFAL SORAYA

    14 h 02, le 11 août 2016

  • Un grand homme victime d'une décision injuste. Mais on le sait au Liban l'injustice au profit des prédateurs n'a jamais réussi à nous empêcher de nous battre contre elle.

    FRIK-A-FRAK

    13 h 49, le 11 août 2016

  • AU MOINS IL A LE COURAGE D,ADMETTRE LA FAUTE COMMISE ...

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 11, le 11 août 2016

Retour en haut