Rechercher
Rechercher

Liban-Sud

Le Hezbollah affirme avoir abattu un drone israélien

Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne confirme la chute du drone, sans l'attribuer au parti chiite.

Le Hezbollah affirme avoir abattu un drone israélien

Un drapeau du Hezbollah flottant au-dessus du village de Marjeyoun, au Liban-sud, le 7 août 2020. Photo REUTERS/Karamallah Daher

Le Hezbollah a affirmé samedi soir avoir abattu plus tôt au cours de l'après-midi un drone israélien survolant le Liban-Sud, alors que la tension entre le Liban et Israël reste très vive ces derniers mois, surtout à l'approche du renouvellement du mandat de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), attendu le 27 août.

"La résistance islamique a abattu samedi après-midi, le 22 août 2020, un drone israélien qui a violé l'espace aérien libanais à proximité du village de Aïta al-Chaab et l'appareil est désormais entre les mains des moujahidines de la résistance islamique", a annoncé la formation dirigé par Hassan Nasrallah, dans un bref communiqué.

Sur Twitter, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a confirmé la chute d'un drone israélien, mais ne l'attribue toutefois pas au Hezbollah. "Aujourd'hui, lors d'opérations d'une force militaire à la frontière avec le Liban, un drone militaire est tombé en territoire libanais. Il n'y a pas de craintes sur la fuite d'informations", se contente d'écrire le responsable militaire israélien.

Fin juillet, Israël avait effectué des tirs d'artillerie sur un secteur frontalier, en représailles selon l'Etat hébreu à une tentative d'infiltration de "terroristes" sur son territoire par le Hezbollah, ce que ce dernier avait toutefois démenti. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait accusé le Hezbollah de "jouer avec le feu" après la tentative imputée au parti chiite, alors que les autorités libanaises avaient condamné une "dangereuse escalade militaire".

L'armée israélienne avait également abattu le 7 août un drone ayant traversé sa frontière avec le Liban dans la région du Mont Hermon, site hautement stratégique, situé au carrefour d'Israël, du Liban et de la Syrie. Toutefois, le 10 août, l'armée israélienne avait annoncé avoir réduit son déploiement le long de sa frontière avec le Liban et la Syrie. L'armée israélienne avait déployé en juillet de nouveaux renforts le long de sa frontière nord, au carrefour du Liban et de la Syrie, soutenant avoir "élevé son niveau de préparation contre diverses actions ennemies potentielles".

Le renouvellement annuel du mandat de la Finul suscite des tensions entre le Liban et Israël. Tel Aviv et  Washington souhaitent élargir le mandat des Casques bleus, alors que Beyrouth s’oppose à toute modification du mandat de la force onusienne ou réduction de ses effectifs.

Présente au Liban depuis 1978, la Finul compte quelque 10.500 Casques bleus, surveille depuis 2006 la frontière israélienne en coordination avec l'armée libanaise et veille à l'application de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU, adoptée après la guerre ayant opposé Israël au Hezbollah en juillet 2006. Mais Israël reproche à la Finul de ne pas être assez active contre le Hezbollah et de mal rapporter les violations du groupe pro-iranien qu'il accuse de stocker des armes à la frontière pour préparer une nouvelle guerre.


Le Hezbollah a affirmé samedi soir avoir abattu plus tôt au cours de l'après-midi un drone israélien survolant le Liban-Sud, alors que la tension entre le Liban et Israël reste très vive ces derniers mois, surtout à l'approche du renouvellement du mandat de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul), attendu le 27 août.

"La résistance islamique a abattu samedi...

commentaires (11)

Ce n'est pas le Liban je n'ai pas vu un drapeau libanais alors les israéliens sont libres de faire ceux qu'ils veulent

Eleni Caridopoulou

13 h 06, le 23 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Ce n'est pas le Liban je n'ai pas vu un drapeau libanais alors les israéliens sont libres de faire ceux qu'ils veulent

    Eleni Caridopoulou

    13 h 06, le 23 août 2020

  • Si le hezb était aussi puissant qu'il veut nous faire croire , comment peut il tolérer que des avions de chasse de l'"ennemi" puissent survoler nos régions en toute impunité et nous qui pensions qu'ils avaient les moyens de riposter.... un drone !!!! , probablement, qui appartenait de google afin de réactualiser les cartes routières

    c...

    11 h 17, le 23 août 2020

  • On est tous d'accord pour ne pas accepter l'ingérence de pays étranger dans la politique libanaise... voeux pieux depuis 50 ans, donc rien de nouveau ! Le Hezbollah, quoiqu'on en pense, a éviter le pire au Liban, qu'on le veuille ou non, la faiblesse de la troupe à libérer son territoire de l'occupation israélienne, a permis au Hezbollah de prendre une place de plus en plus grande dans la vie des Libanais, la faute à qui? pendant toutes ces années d'occupation, qui pensaient aux Sud Liban, certains disaient, c'est loin le Sud...A lors maintenant, agissons tous ensemble, pour ne plus parler de milices, de chiites, de sunnites, de druzes ou de chrétiens ! mais parlons de LIBANAIS, avec une fierté qu'on devrait replacer à bon escient, pas seulement pour nous, mais pour nos enfants, car jusqu'à présent, il faut accepter l'évidence, on a parlé, écrit, vociférer, râler, fait de grands gestes...mais qu'avons nous fait...rien ! tous nos morts sont-ils morts pour rien...à l'évidence oui...nous seront fort qu'ensemble dans un Liban laïque et uni !

    [email protected]

    11 h 06, le 23 août 2020

  • Le peuple libanais continue hélas d'être à la merci des décisions guerrières du Hezbollah qui reçoit ses ordres du régime iranien qui on le sait, est un fervent sponsor du terrorisme fanatique international et du financement illicite des activités de sa milice chiite au Liban.

    Tony BASSILA

    09 h 53, le 23 août 2020

  • L,ESCALADE CONTINUE. LE MALHEUR FRAPPE A LA PORTE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 51, le 23 août 2020

  • S’ils nous foutaient la paix tous, je dis bien tous

    Liberté de Penser

    08 h 50, le 23 août 2020

  • À quand la paix et la fin de ces chamailleries? Cela profiterait à tout le monde, sauf à ceux qui ont leur mot à dire dans ce pays.

    N.S.

    08 h 38, le 23 août 2020

  • Escarmouches habituelles à fleurets mouchetés entre les deux acteurs principaux du théatre de l'imposture. Business as usual..

    Citoyen libanais

    07 h 49, le 23 août 2020

  • Le Hezbollah respecte la 1701 et ne possède donc pas d'armes dans la bande frontalière. Ce sont ses chefs qui l'affirment, et comme, d'autre part "le Hezbollah ne ment pas" (dixit Kassem}, nous devons impérativement les croire. Ce drone a donc été abattu avec un lance-pierre. Bravo pour le tireur!

    Yves Prevost

    07 h 23, le 23 août 2020

  • Wow le hezb est rapide juste 2 semaines après le désastre du port il nous venge!? ....

    Wlek Sanferlou

    02 h 34, le 23 août 2020

  • Rendez vos armes, payez des impôts, arretez votre trafic et vos complots, et le pays se portera mieux. ! C' est tout ce que l'on vous demande. Pour le reste l 'Etat s' en occupe, on n'a pas besoin de votre milice.

    LeRougeEtLeNoir

    00 h 04, le 23 août 2020