Rechercher
Rechercher

Économie - Liban - Conférence

Les industriels libanais se tournent vers les énergies renouvelables

De g. à d.: le directeur de l’IRI, Bassam el-Furn, la chef de la délégation de l’UE au Liban, Christina Lassen, le ministre de l’Énergie et...

Le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, et celui de l'Énergie et de l'Eau, Arthur Nazarian, ont inauguré hier à l'hôtel Mövenpick une conférence de deux jours consacrée à l'efficacité énergétique dans le secteur industriel et le développement de l'énergie solaire – photovoltaïque ou thermique – dans l'industrie libanaise.
L'évènement a présenté les moyens pour les industriels libanais de diminuer leur facture énergétique. Il était organisé dans le cadre de Cedro 4, un programme axé sur le développement durable, financé par l'Union européenne (UE) – représentée par la chef de la délégation de l'UE au Liban, Christina Lassen. Cedro 4 est mis en place par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en coopération avec l'Institut de recherche industrielle (IRI) et l'Association des industriels libanais (AIL).
« Le coût élevé de l'énergie au Liban réduit sa compétitivité », a ainsi constaté M. Nazarian dans son discours, relevant que ce dernier pouvait atteindre « jusqu'à 35 % » des dépenses de fonctionnement des industriels « malgré le fait que le tarif de l'électricité est subventionné ».
« Les industries libanaises bénéficient en effet depuis plus de 10 ans de tarifs préférentiels qui varient d'une catégorie d'entreprise à l'autre », explique à L'Orient-le Jour le président de l'AIL, Fadi Gemayel.
Pour M. Hajj Hassan, le développement des énergies renouvelables « va contribuer à baisser la facture énergétique des industriels » et permettra au Liban « d'augmenter ses exportations ». Un constat partagé par M. Gemayel qui souligne que « les technologies utilisées dans ce secteur sont de plus perfectionnées et bon marché. » M. Gemayel a également annoncé que le Plan national pour les énergies renouvelables (National Renewable Energy Action Plan, NRAP), en cours de finalisation, sera lancé par le ministère de l'Énergie lors du 7e Forum international de l'énergie qui doit se dérouler à Beyrouth en septembre.
« En mars dernier, le gouvernement a également approuvé le National Efficiency Action Plan 2016-2020 (NEEAP), dédié à l'efficacité énergétique et préparé par le Centre libanais pour la conservation de l'énergie (LCEC) », rappelle pour sa part le président du LCEC, Pierre Khoury, contacté par L'Orient-le Jour. « Ce dernier doit permettre au Liban d'économiser près de 1 500 Gigawatts-heure (GWh) par an d'ici à 2020, pour un investissement de 2 milliards de dollars », ajoute-t-il.
S.Ro.

Le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, et celui de l'Énergie et de l'Eau, Arthur Nazarian, ont inauguré hier à l'hôtel Mövenpick une conférence de deux jours consacrée à l'efficacité énergétique dans le secteur industriel et le développement de l'énergie solaire – photovoltaïque ou thermique – dans l'industrie libanaise.L'évènement a présenté les moyens pour les...
commentaires (1)

Bravo, il en était temps!!!

NAUFAL SORAYA

08 h 12, le 28 juillet 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bravo, il en était temps!!!

    NAUFAL SORAYA

    08 h 12, le 28 juillet 2016

Retour en haut