Rechercher
Rechercher

Économie - Liban - Commerce

Hajj Hassan envisage de nouvelles mesures protectionnistes

Le ministre de l’Industrie, Hussein Hajj Hassan. Photo Ani

Le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, a déclaré hier que son ministère envisageait la mise en place de « taxes protectionnistes spécifiques » dans plusieurs secteurs. Il s'est exprimé en ce sens à l'issue d'une réunion avec des représentants de l'Institut des normes et des spécifications (Libnor), de l'Institut de recherche industrielle, de l'Association des industriels libanais et de syndicats du secteur.
« Certains produits importés au Liban sont vendus à un prix inférieur que dans leur pays d'origine », s'est indigné M. Hajj Hassan avant de rappeler que son ministère a déjà pris des mesures protectionnistes sur plusieurs produits (fer, aluminium, huiles, etc.).
« Nous sommes en train d'étudier les moyens de protéger d'autres secteurs exposés au dumping commercial », a-t-il déclaré, indiquant avoir demandé aux industriels de préparer des « études complètes » sur leurs secteurs. Il a cité notamment les matériaux de construction, les produits textiles et de maroquinerie et plusieurs produits agro-alimentaires.
Le protectionnisme est devenu « une orientation générale du gouvernement », a assuré M. Hajj Hassan, qui avait déjà manifesté à plusieurs reprises son scepticisme quant à la relance de la demande libanaise d'adhésion à l'OMC, en mars dernier.


Le ministre de l'Industrie, Hussein Hajj Hassan, a déclaré hier que son ministère envisageait la mise en place de « taxes protectionnistes spécifiques » dans plusieurs secteurs. Il s'est exprimé en ce sens à l'issue d'une réunion avec des représentants de l'Institut des normes et des spécifications (Libnor), de l'Institut de recherche industrielle, de l'Association des industriels...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut