Rechercher
Rechercher

À La Une - Diaporama

Se souvenir de la guerre de juillet 2006, en images

Les restes d'un immeuble de la banlieue-sud de Beyrouth, détruit par une frappe israélienne lors de la guerre de juillet 2006. Photo Mahmoud Tawil

12 juillet 2006 -12 juillet 2016. Il y a dix ans, une guerre de 33 jours éclatait entre le Liban et Israël, déclenchée par l'enlèvement de militaires israéliens par le Hezbollah au Liban-Sud. S'ensuit un déluge de bombes sur le pays du Cèdre, et des tirs de roquettes du parti chiite contre son ennemi juré. Plus de 1.200 Libanais y laissaient leur vie, en majorité des civils. Côté israélien, 160 personnes, pour la plupart des militaires, étaient tuées.

Des villages frontaliers du Liban-Sud, en passant par les quartiers de la banlieue-sud de Beyrouth, et occasionnellement le Kesrouan et le Liban-Nord, les frappes israéliennes aplatissent tout sur leur chemin : immeubles, maisons, aéroport, hôpitaux, ponts, centrales électriques. Même des ambulances sont ciblées.

Durant cet été infernal, le Liban connaîtra l'exode, la peur, le deuil. Même la nature n'est pas épargnée : le littoral est ravagé par une marée noire provoquée par les fuites de fiouls stockés initialement dans les raffineries prises pour cibles par les avions israéliens.

Retour en 2006, pour se souvenir de cette guerre, en images.

 

 

 

 

Lire aussi notre dossier spécial
Guerre de juillet 2006, dix ans déjà : quel bilan, quelles leçons ?

12 juillet 2006 -12 juillet 2016. Il y a dix ans, une guerre de 33 jours éclatait entre le Liban et Israël, déclenchée par l'enlèvement de militaires israéliens par le Hezbollah au Liban-Sud. S'ensuit un déluge de bombes sur le pays du Cèdre, et des tirs de roquettes du parti chiite contre son ennemi juré. Plus de 1.200 Libanais y laissaient leur vie, en majorité des civils. Côté...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut