X

À La Une

Un savon spécial pour les employées de maison ?

Sur le net

La nouvelle campagne de l'ONG libanaise Kafa.

OLJ
17/06/2016

"27% des employeurs libanais pensent que l'employée de maison n'est pas propre. Y a-t-il un nouveau savon en ville pour régler ce problème ?". C'est par cette phrase que l'ONG Kafa, qui milite contre la violence domestique, a lancé sa nouvelle campagne sur les réseaux sociaux. Diffusée jeudi, la vidéo a déjà été visionnée plus de 19.000 fois.

 

 

La scène se passe dans un supermarché. Sur un stand où sont empilés des savons, une publicité pour un produit "spécialement destiné aux employées de maison" :  "Clensen OZO-TRIO", fait à base d'ozone et de trichloréthylène.

Devant ce rayon, l'on entend deux femmes, le visage flouté, discuter. "Les Noires ont ce problème, n'est-ce pas ?", demande la première. "Elles ont une forte odeur corporelle, répond alors la seconde. Au Népal, par exemple, les Jaunes n'ont pas ce problème."

Ceux qui décident d'acheter le savon trouveront dans la boite un message écrit sur un morceau de papier : "27% des gens pensent que les employées de maison ne sont pas propres, pourtant ils les laissent nettoyer leurs maisons et cuisiner pour eux. Pensez-y !"

 


L'ONG libanaise explique que cette expérience sociale "fait partie d'une campagne plus large basée sur des statistiques issues d'une étude nationale portant sur les perceptions qu'ont les employeurs des employées des maisons. L'étude a été menée par l'Université américaine de Beyrouth, en collaboration avec Kafa, et avec le soutien de l'Organisation Internationale du Travail".

La vidéo n'a pas tardé à faire le buzz. Sur les réseaux sociaux, les internautes ne cachent pas leur indignation. "Quelle honte", écrit une jeune femme sur Facebook. "Le summum du ridicule et du racisme", écrit un autre.

Ce n'est pas la première fois que Kafa utilise cette méthode pour pousser les gens à réagir sur des questions sociales taboues ou à polémique. Fin 2015, l'ONG, engagée aussi depuis sa fondation en 2005 dans la lutte en faveur des droits de la femme et des enfants, avait diffusé une vidéo, orchestrée par Leo Burnett, dans le but de dénoncer le mariage précoce. La scène se passe sur la Corniche du front de mer. Un couple de mariés : lui, la cinquantaine, elle, pas plus de 15 ans, se font prendre en photo pour immortaliser le moment. Cette vidéo qui s'inscrivait dans une campagne sur le statut personnel, encore régi au Liban par les instances religieuses, avait fait le buzz jusqu'en dehors des frontières du pays.

 

Pour mémoire
L'OIM invite le Liban et la région à un changement concernant les travailleurs migrants

En l’absence d’une loi réglementant le travail domestique, la SG réduit les libertés des employées de maison étrangères

Au Liban, les employées de maison étrangères désormais libres d'aimer...

Au Liban, les employées de maison étrangères veulent lancer leur syndicat

Guide (de survie) pour travailleuses domestiques au Liban

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Zerbé Zeina

La promotrice joue un important role de suggestion. Nous n'avons pas pu mesurer qui spontanément s'arrête devant le stand ni pu écouter les commentaires spontanés. Puis ce savon est gratuit donc s'il est efficace, il peut laver n'importe qui et les peronnes pourraient en profiter pour l'acquérir.

Le racisme à l'égard des employées de maison se manifeste à différents aspects, beaucoup plus graves encore... ça me ramène à cette satyre que j'avais griffonée en 2008...
https://zeinazerbe.wordpress.com/2008/09/26/oh-la-claaaasse/

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"De quoi se plaignent-ils encore, ces domestiques ! Non, mais !
Ils sont encore mieux traités que les Syriens ou les Palestiniens réfugiés car, outre qu’ils sont mieux nourris et logés, ils sont mieux (lavés) au moins eux !".
Et dire que sans les "missionnaires" étrangers, ces Libanais(h) seraient encore au même "stade" que ces "domestiques" !

Remy Martin

Plus raciste que les Libanais, tu creves !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MAIS ELLES LEUR CONFIENT ET EXIGENT D,ELLES TOUT... JUSQU,A LA CUISINE... FAITES LEUR CHAQUE JOUR DES BAINS A L,OMO... SAHIH... FAITES-VOUS MESDAMES VOUS-MEMES DES BAINS CHAQUE JOUR A L,OMO ?

Irene Said

Si ces "super-madames" libanaises pensent que leurs employées ne sont pas assez propres...

qu'elles nettoyent elles-mêmes leurs maisons, repassent etc. etc.

comme le faisaient les Libanaises il n'y a pas si longtemps !!!

Au fait, ces "super-madames" libanaises...sont-elles vraiment toujours aussi irreprochables du point de vue propreté corporelle ???

Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah de plus en plus convaincu d’un complot dirigé contre lui

Un peu plus de Médéa AZOURI

Frères et sœurs d’armes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants