Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Les Kataëb démissionnent du gouvernement

"Je promets au peuple libanais de tendre la main à toutes les personnes, de tout âge, de toute confession, afin d'aboutir au changement", martèle Samy Gemayel.

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a annoncé mardi soir la démission des deux ministres de son parti, Sejaan Azzi (Travail) et Alain Hakim (Economie), du gouvernement. Photo Ani

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a annoncé mardi soir la démission des deux ministres de son parti, Sejaan Azzi (Travail) et Alain Hakim (Economie), du gouvernement.

"Nous croyons en l’État de droit. Aujourd'hui, nous sommes obligés de reconnaître que la présence du gouvernement est plus nuisible que son absence. Et parce que nous croyons que le pays a besoin d'un électrochoc, le parti Kataëb a décidé de démissionner du gouvernement", a annoncé M. Gemayel, lors d'une conférence de presse en présence de MM. Hakim et Azzi. "Cette démission n'est pas une démission du combat pour le Liban qui nous ressemble. Cette lutte va se poursuivre, cette lutte contre une classe politique qui a failli", a martelé le leader maronite.

Les Kataëb ont à maintes reprises exprimé leur opposition à de nombreux dossiers litigieux qui empoisonnent la vie politique locale depuis des mois. Ils ont notamment dénoncé la gestion de la crise des déchets par le gouvernement, de même que le projet du barrage de Janné, défendu bec et ongles par le Courant patriotique libre.

"Nous n'avons pas eu peur de l'affrontement, nous avons travaillé, nous avons réussi à certains niveaux, notamment en stoppant certaines affaires, en soutenant l'armée, en réclamant des appels d'offres, en refusant la concurrence de la main d’œuvre syrienne (...)", a rappelé M. Gemayel.

Et d'ajouter : "nous considérons que nous avons sauvegardé cet État autant que possible. Mais depuis un moment, on essaie de nous contourner et d'outrepasser notre avis, afin que les Kataëb soient empêchés de faire des propositions. Ils ne veulent pas des propositions du ministre du Travail ou du ministre de l’Économie. Tout ce qu'ils veulent, c'est faire passer des marchés douteux (...). Nous avons à plusieurs reprises brandi la menace de la démission, mais nous avons tenu à nous opposer de l'intérieur. Cependant, nous avons senti qu'on voulait nous emprisonner dans une boîte. Mais personne n'a jamais réussi à le faire".

Et de conclure : "Je promets au peuple libanais de tendre la main à toutes les personnes, de tout âge, de toute confession, afin d'aboutir au changement".

 

Lire aussi

À défaut d'un « 7 Mai financier », le risque de nouveaux troubles sécuritaires

 

Pour mémoire

Crise des déchets : Samy Gemayel hausse le ton, le CDR répond

Les ministres Kataëb contestent fermement le plan de gestion des déchets et son impact sur le Metn

S. Gemayel : On veut remblayer la côte de déchets non triés

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a annoncé mardi soir la démission des deux ministres de son parti, Sejaan Azzi (Travail) et Alain Hakim (Economie), du gouvernement.
"Nous croyons en l’État de droit. Aujourd'hui, nous sommes obligés de reconnaître que la présence du gouvernement est plus nuisible que son absence. Et parce que nous croyons que le pays a besoin d'un électrochoc, le...
commentaires (1)

TARTARIN DE TARASCON... HISTOIRES... OU... RODRIGUE LE CID... A QUATRE PAS D,ICI... ?

LA LIBRE EXPRESSION

20 h 44, le 14 juin 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • TARTARIN DE TARASCON... HISTOIRES... OU... RODRIGUE LE CID... A QUATRE PAS D,ICI... ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 44, le 14 juin 2016

Retour en haut