Moyen Orient et Monde

La justice ordonne au maire de Nice d’ouvrir une mosquée financée par des Saoudiens

OLJ
07/06/2016

Le tribunal administratif de Nice, dans le sud-est de la France, a ordonné hier au maire de la ville d'autoriser, dans un délai de cinq jours, l'ouverture d'une mosquée financée par l'Arabie saoudite, à laquelle l'élu s'oppose farouchement.
La justice, qui avait été saisie vendredi en référé par l'association culturelle et cultuelle « En Nour », gestionnaire de cette mosquée, a estimé que « la condition d'urgence était remplie du fait de la capacité insuffisante des salles de prière musulmanes à Nice » et « de la période de ramadan », qui a débuté hier.
Elle considère par ailleurs que le refus du maire de Nice, Christian Estrosi, d'autoriser son ouverture porte « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ».
Membre du parti Les Républicains (droite), M. Estrosi avait annoncé fin avril sa volonté d'attaquer en justice le représentant de l'État dans son département afin d'empêcher l'ouverture de cette mosquée, en faisant état de « fonds étrangers non contrôlés ». Il a indiqué lundi avoir « décidé de se pourvoir immédiatement en cassation auprès du Conseil d'État », juge administratif suprême.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants