X

À La Une

Dans les rues de la capitale, Beyrouth Madinati remet le débat public à l'honneur (vidéo)

municipales

Dans le cadre de sa campagne pour les municipales, Beyrouth Madinati organise une série de débats publics.

20/04/2016

"Il n'y a qu'un parc dans tout le quartier, et encore, il n'est pas complètement public !", "J'ai peur de rentrer chez moi le soir car les rues ne sont pas éclairées...", "Je ne reconnais plus le quartier de mon enfance, les maisons traditionnelles ont disparu!", "Les poubelles s'amoncèlent dans les rues !"

En ce samedi après-midi d'avril, le jardin public de Mousseitbé s'est transformé en agora. Tour à tour, les habitants de ce quartier de Beyrouth prennent la parole pour exposer leurs problèmes. La semaine d'avant, c'était les habitants de Mar Mikhaël qui avaient débattu de l'avenir de leur ville, des difficultés qu'ils rencontrent au quotidien et de leurs aspirations. Puis devait venir le tour des résidents de Bachoura, Sioufi, Kaskas...

Ces débats publics, véritables espaces de dialogue citoyen, font partie des initiatives mises en place par Beyrouth Madinati, une campagne non affiliée aux partis politiques traditionnels, qui entend redonner une voix aux citoyens en se proposant de prendre les rennes du conseil municipal par le biais des prochaines élections prévues le 8 mai à Beyrouth.

Les images

 

 

Lire aussi

"Beyrouth, Madinati", une initiative pour reprendre le pouvoir décisionnel en main

Beyrouth Madinati : une chance à saisir

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sabbagha Antoine

Beyrouth Madinati beau slogan pour bercer les citoyens mais qui ne pourra jmais voir le jour avec nos bandits de gouverneurs .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

22 octobre 1989-22 octobre 2018, Taëf entame sa 30e année

En toute liberté de Fady NOUN

La vérité et le dialogue des cultures

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué