Disparus de la guerre civile : S'ils pouvaient témoigner...

« Quelque part entre Beyrouth et Saïda, j’ai été enlevée »

OLJ
13/04/2016
Mon nom est Kariman Ahmad. Je suis née le 23 janvier 1956. Je n'avais pas encore 20 ans quand la guerre a éclaté. Pourtant avec toute l'énergie de ma jeunesse, je me suis investie sur le terrain, non pas...
Image Map

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les Saoudiens et le courant du Futur, des relations tendues

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.