Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Commémoration de l'assassinat de Rafic Hariri : hommages en cascade sur Twitter

Saad Hariri doit prononcer dimanche un discours très attendu pour marquer la 11e commémoration de l'assassinat de son père.

Le lieu de l’attentat, devant le Saint Georges, devenu la place Rafic Hariri. Photo Sami Ayad

Un flot d'hommages a déferlé samedi sur Twitter, où plusieurs responsables libanais ont salué la mémoire de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, à la veille de la 11e commémoration de son assassinat:

 

"Nous allons poursuivre (notre lutte) jusqu'à ce que les responsables de ton assassinat soient jetés derrières les barreaux", a twitté samedi le ministre de la Justice Achraf Rifi.

 

"Nous ne permettrons pas que tu sois assassiné deux fois", a de son côté écrit le chef des Forces libanaise, Samir Geagea à l'adresse de l'ancien Premier ministre.

 

"Tu resteras celui qui tranche entre le bien et le mal à travers le temps et malgré le délire qui perdure. Tu avais raison, aujourd'hui plus que jamais", a pour sa part lancé le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk.

 

"La sagesse, l'optimisme et la vision de Rafic Hariri nous manquent tellement. Nous avons besoin de quelqu'un (comme lui) qui puisse réunifier ce pays tiraillé par les tensions confessionelles", a twitté l'ancien Premier ministre Najib Mikati, tout en condamnant le "blocage" des institutions libanaises et la vacance présidentielle qui dure depuis le 25 mai 2014.

Dimanche, Saad Hariri, le fils de Rafic Hariri et également ancien Premier ministre, qui s'est exilé il y a quatre ans pour des raisons de sécurité, doit prononcer un discours très attendu pour marquer la commémoration de l'assassinat de son père.

Rafic Hariri avait été tué le 14 février 2005 dans un attentat à la bombe lorsque 1 800 kilos de TNT avaient explosé au passage de son convoi, tuant 22 autres personnes. Cet attentat avait ramené le Liban au bord de la guerre civile et a poussé Damas, pointé du doigt pour ce meurtre, à retirer ses troupes qui étaient postées au Liban depuis 30 ans. Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) à La Haye a inculpé cinq responsables et cadres du Hezbollah pour leur implication dans cet assassinat. Un procès par contumace s'est ouvert en janvier 2014 et le parti chiite a toujours démenti les accusations portées contre lui.

 

Pour mémoire
Rafic Hariri ou l'autre islam, l'article d’Élie Fayad

D'horreur et d'espérance, l'article de Michel Hajji Georgiou

 

Un flot d'hommages a déferlé samedi sur Twitter, où plusieurs responsables libanais ont salué la mémoire de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, à la veille de la 11e commémoration de son assassinat:
 

في ذكرى اغتيالك أيها الرئيس الشهيد رفيق الحريري نقول: مستمرون ولن نتراجع حتى نرى من أمر وخطط ونفذ...
commentaires (2)

UN GEANT VRAI LIBANAIS COMME IL N,Y EN A JAMAIS EU ET N,Y EN AURA POINT...

LA LIBRE EXPRESSION

20 h 02, le 14 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • UN GEANT VRAI LIBANAIS COMME IL N,Y EN A JAMAIS EU ET N,Y EN AURA POINT...

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 02, le 14 février 2016

  • En réalité, c’est la mise à l'écart du bien-aimé Président HARIRI Sääd aux consultations bidons d’un slaïméééne à Bääbdâh-Palais qui a revigoré toutes les composantes de ce conGlomérat fakîhàRieniste malsain en 8 ; sans compter les multiples débris bääSSdiotistes et autres pan-grands-syriens PN SS fades, platz-et ébaubis. Avec l'aide, évidemment, de quelques lourdingues style sieur de "Beau" sieur, wéëééém ou autres kandîîîls au kâââz Per(s)cé et frelaté ! Sans oublier, bien sûr, l'ineffable mini-määllîm-Che et la figue à Béret, dont les élasticités doctrinales sont décidément e f f a r a n t e s ! Coups de poignards et de skékînes dans le dos, qui réduisirent tous le tour de force qu'avaient réalisé les Hariri père et fils ; c'est-à-dire encore composer et encore recomposer enfin un groupement d’éhhh Sains Libanais, en situation de gouverner cette fichue conTrée sous une conduite Sûre, Saine et Cédraie. En tout cas, écartelés entre cette agression bää bää bääSSyrienne et celle de cette menace fakîhàRienne Per(s)cée, ces 14 Sains Cédraies paraissent, pour l'instant seulement, incapables ; seuls ; de s'opposer efficacement, par exemple, à ce duo aSSadiot-fakîhdiot dont seuls les Américains pourront, eux, lui apprendre à apprécier le goût de la Panique et de la Peur pour récurer, enfin, ses problèmes qu’il crée à ces bons Sains Cédraies et cureter ainsi tous ses états d'âme Malsains à ce mauvais duo Per(s)cé, fakîhdiot-bää bää bääSSdiot Satané ! Ô Miséréré !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 44, le 14 février 2016

Retour en haut