Conflit

"Que personne ne pense à agresser la Syrie car nous enverrons les agresseurs dans des cercueils en bois dans leur pays"

Le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, met en garde l'Arabie et la Turquie contre toute intervention terrestre sur le sol syrien.

"Toute intervention terrestre sur le territoire syrien sans l'autorisation du gouvernement est une agression face à laquelle il faudra résister", a affirmé le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, lors d'une conférence de presse à Damas le 6 février 2016. Photo Yuri Kadobnov. AFP

Le régime syrien a mis en garde samedi contre toute intervention terrestre étrangère sur son sol après des informations faisant état d'éventuels envois de troupes saoudiennes et turques dans le pays en guerre.

"Toute intervention terrestre sur le territoire syrien sans l'autorisation du gouvernement est une agression face à laquelle il faudra résister", a affirmé le chef de la diplomatie Walid Mouallem lors d'une conférence de presse à Damas.

"Que personne ne pense à agresser la Syrie ou à violer sa souveraineté car nous enverrons (les agresseurs), qu'ils soient saoudiens ou turcs, dans des cercueils en bois dans leur pays", a-t-il ajouté. "Ca sera le sort de quiconque voudrait participer avec les terroristes à l'agression contre la Syrie", a encore dit le ministre, alors que les troupes prorégime ont enregistré de nombreux succès face aux rebelles depuis l'intervention de l'allié russe dans le conflit fin septembre.

Le régime de Bachar el-Assad considère les militants, rebelles et jihadistes, comme des "terroristes" à la solde de puissances régionales comme l'Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar.

Jeudi, un général saoudien a affirmé à l'AFP que son pays, principal soutien de la rébellion syrienne, serait prêt à se joindre à toute opération terrestre en Syrie décidée par la coalition antijihadistes menée par Washington.

Par ailleurs, l'armée russe a affirmé avoir "de sérieuses raisons" de croire que la Turquie prépare une "intervention militaire" en Syrie voisine, invoquant l'accumulation à la frontière d'hommes et de matériel et l'interdiction par Ankara du survol de son territoire par un avion de reconnaissance russe. Ankara a qualifié ces déclarations de risibles.

 

Lire aussi

Erdogan : "C'est plutôt la Russie qui est engagée dans une invasion de la Syrie"

Des milliers de familles syriennes attendent dans le froid de passer en Turquie

Moscou pointé du doigt pour avoir « torpillé » les négociations de paix


Le régime syrien a mis en garde samedi contre toute intervention terrestre étrangère sur son sol après des informations faisant état d'éventuels envois de troupes saoudiennes et turques dans le pays en guerre.


"Toute intervention terrestre sur le territoire syrien sans l'autorisation du gouvernement est une agression face à laquelle il faudra résister", a affirmé le chef de...

commentaires (6)

Oui, on a vu. Depuis longtemps que ça dure ces histoires de caisses en bois ( il a dit sanadik - pas cercueils )...

lila

00 h 01, le 08 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Oui, on a vu. Depuis longtemps que ça dure ces histoires de caisses en bois ( il a dit sanadik - pas cercueils )...

    lila

    00 h 01, le 08 février 2016

  • Mais elle est agressée tous les jours! Par les miliciens de Daech ou de Nosra, par l'armée syrienne (ou ce qu'il en reste), par les miliciens du Hezbollah et l'armée russe, sans compter d'autres miliciens venus d'Irak ou de n'importe où!

    Yves Prevost

    08 h 32, le 07 février 2016

  • Vous êtes sûr M3allem qu'il n'y as pas moins cher que le bois ?

    FRIK-A-FRAK

    08 h 22, le 07 février 2016

  • Purée la tronche!

    Je partage mon avis

    23 h 51, le 06 février 2016

  • Alors que les Printaniers Syriens plaident pour 1 positionnement farouchement indépendant de tout pouvoir bääSSyrien, les moûmânaäïstes Flasques tancent sans trop d'aménité vraiment qu'ils comprennent mal cette obsession Saine, et que "leur honneur" à eux, n’est-ce pas, c’est leurs dépendances idéologiques bäässyriaNiques. C’est à décontenancer, mahééék ? Certes, il est notoire que ces impétueux Gras s'engagent fermement dans ces causes bääSSdiotes ; mais le fait d'abdiquer, pour ce faire, son peu de liberté d'esprit et de sens critique au profit d'1 roide discipline militariste aSSadique "perinde ac cadaver" parait contestable et, en tout cas, really inacceptable pour la toute honnêteté "intellectuelle" simplette äâlaouïto-nouSSaïrie ! Ces visages secoués de spasmes secs, n’expriment ; si, si ; qu’1 pathétique chafouin d'autant + gênant qu'il est inadmissible ! Bien sûr, on saisit que cez-héroz-aSSadiotz-indigènez-et locaux malgré eux de leur saga si Malsaine, vivent mal les accusations portées contre eux. Mais n'ont-ils pas ces philistins aSSaSSins les capacités rhétoriques pour les anéantir, sinon par des preuves, du moins par 1 véritable argumentation ? Au lieu de cela, läämâh, ils n’offrent que quelques dénégations-incantations toutes drolatiques coupées de bêtes grimaces tétanisées ! Sans compter 1 batterie d’allusions-menaces, bidons, dont on comprend mal en quoi elles peuvent être 1 élément primordial de toute utile plaidoirie face à la justice qui arrive.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 18, le 06 février 2016

  • LA NOUVELLE DONNE COMMENCE A DIRE QUE : LES CHOSES S,EMBROUILLENT DE PLUS EN PLUS... ET LE MONDE SE TROUVE DEVANT LE CHOIX ENTRE LE REGIME SYRIEN ET LES TERRORISTES... CAR LES OPPOSITIONS... DONT LE NOMBRE POUSSE COMME DES CHAMPIGNONS... IL N,Y A POINT DE SERIEUX PARMI EUX CAR L,ON NE SAIT QUI REPRESENTE QUI... D,OU KERRY PARAIT-IL LAISSE LES MAINS LIBRES DE LAVROV...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 10, le 06 février 2016