Rechercher
Rechercher

À La Une - Sur le net

Mika emmène France 2 en tournée avec une escale au Liban

La star libano-britannique de la pop est revenue dans son pays natal dans le cadre d'une tournée avec l'équipe d'"Envoyé spécial", notamment pour aller à la rencontre des réfugiés syriens.

Le chanteur libano-britannique Mika. Photo François Guillot/AFP

La star libano-britannique de la pop, Mika, qui enchaîne les concerts aux quatre coins du monde, emmène avec lui l'équipe d'"Envoyé spécial", l'émission de la chaîne France 2, et fait un arrêt à Beyrouth, sa ville natale, dans un épisode intitulé "Les mondes de Mika" et mis en ligne vendredi.

"De Londres à Paris, de l'Italie aux Etats-Unis, jusqu'à Beyrouth au Liban, il est chez lui partout. Pourtant il déclare ne se sentir originaire de nulle part, sinon de la musique. Il s'est donc façonné des identités multiples, parle plusieurs langues, y compris lorsqu'il se retrouve en famille", peut-on lire sur le site de Francetvinfo.

L'émission, qui a suivi l'artiste pendant des mois dans cinq pays, commence par une rencontre à Marseille, avec le chanteur qui se prépare à donner un concert dans la ville phocéenne. "Il est né en 1983, sous les bombes, à Beyrouth", rappelle "Envoyé spécial", avant d'embarquer au Liban avec Mika. La star pop lui fait visiter sa maison natale, avant d'aller à la rencontre de réfugiés syriens.

"L'histoire des réfugiés résonne avec moi et ma vie parce que j'ai grandi avec des gens comme ça autour de moi, (...) avec des histoires de gens déplacés, explique-t-il. Si moi j'étais déplacé d'une manière très différente et plus douce, quand même j'ai grandi avec cette idée d'avoir des vies un peu en suspension. C'est donc plus facile pour moi de me connecter avec cette crise-là (des réfugiés syriens)".

 

(Pour mémoire : Ce qu'il ne faut jamais dire à une mère libanaise selon Mika...)

 

"Je ne sais pas parler arabe, mais je sais parler cuisine", plaisante Mika, durant l'émission. "Tabboulé, Fattouche, Moujaddara, Mloukhiyé (...)". La star énumère ses plats préférés dans sa langue natale, avec un accent libanais assez réussi.

Le chanteur qui a récemment fait son coming out en annonçant qu'il était homosexuel, est également allé à la rencontre de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels transexuels) au Liban.

 

Mika est devenu une star planétaire grâce à ses trois albums, Life in Cartoon Motion (2007, vendu à plus de 19 millions d'exemplaires), The Boy Who Knew Too Much (2009, près d'un million d'exemplaires écoulés) et The Origin of Love (2012, disque de platine en France à sa sortie).

 

Le reportage est réalisé par Anouk Burel, Frédéric Bazille, Bertrand Dechaumet, Luis Marquez, Isabelle Tartarovsky et Guillaume Beaufils.

 

Voir l'intégralité de l'émission d'Envoyé Spécial" ici

 

Pour mémoire

Mika au Liban pour donner une voix aux réfugiés syriens

La culture gay fait enfin son grand « coming out » avec Mika en vedette

Jounieh ajuste ses fréquences à celles de Mika

Mika : « Je rêve de réaliser une comédie musicale au Liban »

Mika : « Quand on vous couvre de louanges, on vous entrave »

Mika, le retour


La star libano-britannique de la pop, Mika, qui enchaîne les concerts aux quatre coins du monde, emmène avec lui l'équipe d'"Envoyé spécial", l'émission de la chaîne France 2, et fait un arrêt à Beyrouth, sa ville natale, dans un épisode intitulé "Les mondes de Mika" et mis en ligne vendredi.
"De Londres à Paris, de l'Italie aux Etats-Unis, jusqu'à Beyrouth au Liban, il est chez...

commentaires (3)

Adorable Mika et aussi... admirable :-) Un talent, une gentillesse, une créativité... et puis, Mika est BEAU, son âme est belle et cela transparaît dans son regard et dans ses chansons.

lila

14 h 42, le 01 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Adorable Mika et aussi... admirable :-) Un talent, une gentillesse, une créativité... et puis, Mika est BEAU, son âme est belle et cela transparaît dans son regard et dans ses chansons.

    lila

    14 h 42, le 01 février 2016

  • Un libanais qui devrait être pris en exemple par toute la diaspora qui a réussit à l'étranger. Fier de sa personne et du pays de ses ancêtres. Léa salame était pour moi de la même trempe mais elle déçoit de plus en plus . Elle rentre dans les rangs et se perd au milieu d'un milieu auquel elle n'appartient jamais. Malgré tous ses efforts pour servir et plaire.

    FRIK-A-FRAK

    09 h 50, le 01 février 2016

  • Il est vraiment charmant Mika. Il ne rate pas une occasion de parler du liban!

    Le Herisson

    18 h 33, le 31 janvier 2016

Retour en haut