X

Sur le net

Ce qu'il ne faut jamais dire à une mère libanaise selon Mika...

Sur le net

"C'est seulement à travers ma musique que j'ai trouvé la force d'accepter ma sexualité", avait affirmé le chanteur.

OLJ/AFP
28/04/2015

Mika, chanteur et coach libano-britannique du télé-crochet The Voice, était l'invité en début de semaine de "la boîte à question" (voir ici) concept diffusé par la chaîne française Canal plus dans le cadre de l'émission "Le Grand Journal". Entre une question sur Grace Jones et ce qui, selon lui, tue l'amour, le chanteur pop de 31 ans, s'est vu demander quelle est la chose à ne jamais dire à une mère libanaise.

"Que son fils est gay", a répondu, sans hésiter, Mika.

Le chanteur né à Beyrouth a fait son coming out en août 2012. Une confession pas si facile. Après avoir affiché dans un premier temps sa bisexualité, Mika a expliqué au magazine Têtu que "c'est seulement à travers (sa) musique (qu'il a) trouvé la force d'accepter (sa) sexualité".

 

(Lire aussi : Jounieh ajuste ses fréquences à celles de Mika)

 

Mika est devenu une star planétaire grâce à ses trois albums, Life in Cartoon Motion (2007, vendu à plus de 19 millions d'exemplaires), The Boy Who Knew Too Much (2009, près d'un million d'exemplaires écoulés) et The Origin of Love (2012, disque de platine en France à sa sortie).

L'homosexualité au Liban est encore souvent un sujet tabou. Elle est aussi passible de poursuites légales. Longtemps, dans les commissariats de police, les personnes suspectées d'homosexualité étaient soumises aux "tests de la honte", des tests anaux administrés par les policiers.

 

Lire aussi

Mika : « Je rêve de réaliser une comédie musicale au Liban »

Mika : « Quand on vous couvre de louanges, on vous entrave »

Mika, le retour

À la une

Retour à la page "Sur le net"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.