Rechercher
Rechercher

À La Une - Crise

Les réfugiés devront rentrer chez eux après la guerre, affirme Merkel

"Nous devons dire à ces gens que leur statut de résidence est temporaire".

Un enfant syrien arrivant à Munich dans un bus de réfugiés. Photo AFP

Les réfugiés syriens et irakiens devront rentrer dans leurs pays une fois que les conflits qui les déchirent seront terminés, a déclaré samedi Angela Merkel, confrontée à des critiques de plus en plus virulentes sur sa politique d'asile. La chancelière allemande a jusqu'à présent résisté aux pressions venant de son propre camp pour fixer un plafond au nombre de réfugiés que l'Allemagne, qui en a reçu 1,1 million en 2015, peut accueillir chaque année.

Les incidents de la nuit du Nouvel an à Cologne ont accru les tensions au sein de la coalition gouvernementale, la CSU (Union chrétienne-sociale en Bavière), alliée de la CDU d'Angela Merkel, ayant notamment menacé de saisir la justice. Le gouvernement a réagi jeudi en annonçant un durcissement des conditions d'octroi du droit d'asile en Allemagne et une accélération des procédures d'expulsion.

Pendant une réunion avec des membres de son parti en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Angela Merkel a en outre souligné que les réfugiés syriens et irakiens avaient vocation à rentrer chez eux une fois les guerres dans leurs pays terminées. "Nous devons dire à ces gens que leur statut de résidence est temporaire et que nous attendons d'eux qu'une fois qu'il y aura la paix en Syrie et que l'EI (Etat islamique) aura été défait en Irak, ils rentrent dans leur pays avec les compétences qu'ils auront apprises", a-t-elle déclaré.

Selon la chancelière, 70% des personnes qui avaient trouvé refuge en Allemagne pendant la guerre en ex-Yougoslavie dans les années 1990 sont depuis rentrées chez elles.


Lire aussi

En Allemagne, la menace salafiste et d'extrême droite en hausse

Pour mémoire

"Merkel dehors !", manifestation sous tension de l'extrême droite à Cologne

 « Maintenant, les Allemands vont nous détester »

Commentaire
Les dangers d'une Europe affaiblie


Les réfugiés syriens et irakiens devront rentrer dans leurs pays une fois que les conflits qui les déchirent seront terminés, a déclaré samedi Angela Merkel, confrontée à des critiques de plus en plus virulentes sur sa politique d'asile. La chancelière allemande a jusqu'à présent résisté aux pressions venant de son propre camp pour fixer un plafond au nombre de réfugiés que...

commentaires (3)

LIBEREZ ET NETTOYEZ LES 70% DU TERRITOIRE SYRIEN QUE DETIENNENT LES FORCES POPULAIRES... MAIS AUSSI LES EXTREMISTES... ET INSTALLEZ TOUS LES SYRIENS QUI ONT EMIGRES AUSSI BIEN A L,ETRANGER QUE DANS LES TERRITOIRES HORS DE CONTROLE DU REGIME ET CONFIEZ LA GOUVERNANCE A L,OPPOSITION SYRIENNE MODEREE...

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

20 h 15, le 31 janvier 2016

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • LIBEREZ ET NETTOYEZ LES 70% DU TERRITOIRE SYRIEN QUE DETIENNENT LES FORCES POPULAIRES... MAIS AUSSI LES EXTREMISTES... ET INSTALLEZ TOUS LES SYRIENS QUI ONT EMIGRES AUSSI BIEN A L,ETRANGER QUE DANS LES TERRITOIRES HORS DE CONTROLE DU REGIME ET CONFIEZ LA GOUVERNANCE A L,OPPOSITION SYRIENNE MODEREE...

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    20 h 15, le 31 janvier 2016

  • Même si c'est dans 15 ans ?

    FRIK-A-FRAK

    20 h 40, le 30 janvier 2016

  • Merkel , va payé chère cette gaffe politique de grande amplitude ...pour son incohérence et sa naïveté ...ou voir les deux....!

    M.V.

    17 h 26, le 30 janvier 2016

Retour en haut