Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

A Rome, des statues nues couvertes pour la visite de Rohani

Selon l'agence italienne Ansa, la décision de couvrir les statues est "un signe de respect" pour le président iranien.

Le président iranien, Hassan Rohani (g), s'entretenant avec le Premier ministre italien, Matteo Renzi, le 25 janvier à Rome. REUTERS/Alessandro Bianchi

Pour éviter tout couac diplomatique lors de la visite de Hassan Rohani, lundi au musée Capitolini de Rome, les autorités italiennes ont décidé de couvrir les statues nues afin de ne pas froisser le président de la République islamique, rapporte le Guardian, dan son édition de mardi.

 

La journaliste basée à Rome Josephine McKenna, citée par le Guardian, a publié des clichés sur son compte Twitter montrant des statues entièrement dissimulées sous des boîtes.

 

Interrogé par le quotidien britannique, un porte-parole de la ville de Rome, qui assure la gestion du musée, affirme que "toute décision concernant la cérémonie avec M. Rohani et relative à l'exposition d’œuvres d'art est prise par le bureau du Premier ministre". Le Guardian souligne également que pour l'agence italienne Ansa, la décision de couvrir les statues est "un signe de respect" pour le président iranien.

Une visite de Hassan Rohani en France, initialement prévue le 17 novembre dernier mais annulée suite aux attentats de Paris le 13 novembre, avait fait polémique. Un couac sur le protocole concernant le fait de servir ou non du vin lors du dîner qui était prévu entre M. Rohani et le président François Hollande avait fait les choux gras de la presse française et internationale.

Le président iranien s'est entretenu, lors de sa tournée lundi, avec le Premier ministre italien, Matteo Renzi. Hassan Rohani effectue sa première visite en Europe depuis la levée des sanctions occidentales contre l'Iran, suite à l'entrée en vigueur, le 16 janvier, de l'accord sur le programme nucléaire de Téhéran. Hassan Rohani s'est ensuite entretenu mardi avec le pape François au Vatican.

 

 

Lire l'intégralité de l'article ici

 

Lire aussi

L'Iran bannit des livres le mot "vin" et autres termes "étrangers"

Un repas entre Rohani et Hollande suspendu à un verre de vin

Interdiction de jouer pour un grand orchestre de Téhéran parce qu'il inclut des femmes


Pour éviter tout couac diplomatique lors de la visite de Hassan Rohani, lundi au musée Capitolini de Rome, les autorités italiennes ont décidé de couvrir les statues nues afin de ne pas froisser le président de la République islamique, rapporte le Guardian, dan son édition de mardi.
 
La journaliste basée à Rome Josephine McKenna, citée par le Guardian, a publié des clichés sur...

commentaires (2)

ET LA FONTANA DI TREVI... TCHADORISEE ?

OLJ, LA CENSURE EST UNE HUMILIATION A VOS ABONNES

22 h 40, le 28 janvier 2016

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ET LA FONTANA DI TREVI... TCHADORISEE ?

    OLJ, LA CENSURE EST UNE HUMILIATION A VOS ABONNES

    22 h 40, le 28 janvier 2016

  • LOOOOOOOL! mdr!

    Je partage mon avis

    13 h 37, le 27 janvier 2016

Retour en haut