Dans la presse

Un repas entre Rohani et Hollande suspendu à un verre de vin

L'Iran ne veut pas d'alcool à table, Paris met en avant "les traditions républicaines des repas officiels".

Le président iranien, Hassan Rohani, et son homologue français, François Hollande, se sont rencontrés en septembre à New York, en marge de la 68e Assemblée générale de l’Onu. Photo d'archives AFP

La première visite en France du président iranien Hassan Rohani, prévue le 17 novembre prochain, fait d'ores et déjà parler d'elle. A une semaine de ce déplacement, un premier couac de protocole : en cause, le vin.

Lundi, la station de radio française RTL a révélé que "sauf miracle, François Hollande et Hassan Rohani ne déjeuneront pas ensemble à l'Elysée. Ils ne dîneront pas non plus". La raison ? Les responsables iraniens ont demandé qu'un menu halal soit servi et qu'aucune bouteille d'alcool, prohibé par l'islam, ne soit présentée à table, explique RTL, citant plusieurs interlocuteurs dans les milieux d'affaires français et iraniens.

Or la France refuse de déroger aux traditions républicaines des repas officiels. L'usage veut en effet que soit proposée une sélection de vins français, indique le site du quotidien français Le Monde.

D'autres alternatives ont été proposées. Citant "une source très impliquée dans cette visite", RTL révèle que "l'idée d'un petit-déjeuner a ensuite été avancée par l'Élysée". Le protocole iranien a rétorqué que cette proposition était "trop cheap", selon la radio.

Pour le moment, aucune source officielle n'a infirmé ou confirmé ces informations.

Le Monde rappelle un précédent. Initialement programmée en avril 1999, la visite de l'un des prédécesseurs de M. Rohani, Mohammad Khatami, avait été reportée car son équipe exigeait également qu'aucune boisson alcoolisée ne soit présente à table. Elle avait finalement eu lieu le 27 octobre 1999 : le président Jacques Chirac avait alors reçu son hôte, à l'Elysée, autour d'un simple goûter.

Le président iranien se rendra à Paris à l'invitation du directeur général de l'Unesco où il prononcera un discours. "Il sera reçu officiellement par le président français François Hollande et aura des entretiens avec des responsables français avant de renter à Téhéran", avait précisé Parviz Esmaili, responsable des relations publiques du bureau du président iranien.
Avant Paris, Hassan Rohani se rendra le 14 novembre en Italie où  il doit rencontrer le président italien, le Premier ministre ainsi que le pape François.


La première visite en France du président iranien Hassan Rohani, prévue le 17 novembre prochain, fait d'ores et déjà parler d'elle. A une semaine de ce déplacement, un premier couac de protocole : en cause, le vin.


Lundi, la station de radio française

commentaires (11)

"Boire ou ne pas boire" telle est la question universelle.....

Je partage mon avis

19 h 20, le 11 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • "Boire ou ne pas boire" telle est la question universelle.....

    Je partage mon avis

    19 h 20, le 11 novembre 2015

  • Quel archaïsme !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    08 h 09, le 11 novembre 2015

  • au lieu de mettre des conditions idiotes pourquoi ne pas mettre des conditions intelligentes? du style "ok pour le vin mais un Margaux 1982 pour le repas et un Yquem 2003 pour le dessert".

    Lebinlon

    19 h 42, le 10 novembre 2015

  • DANS CE MÊME ESPRIT HOLLANDE OU FABIUS QUAND ILS VISITERAIENT L'IRAN ILS DEVRAIENT DEMANDER QUE SUR TABLE IL SOIT SERVI DU COCHON ET DU VIN ! L'OBSCURANTISME VEUT OBLIGER LES AUTRES DANS LEUR PROPRE PAYS À SE CONFORMER À SES MOEURS MOYEN-ÂGEUSES... MAIS... NE FONT-ILS PAS PARTI DES DEUX FACES DE LA MÊME MONNAIE AVEC LEURS AUTRES AMIS D'EN FACE ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 14, le 10 novembre 2015

  • "Le Monde rappelle un précédent en 99 : Chirac avait alors reçu son hôte mollâh Per(s)cé autour d'un simple goûter." ! L'iranien se rendra donc à Paris maybe pour un "goûter" aussi. Tant pis pour lui ! Avant Paris, il se rendra en Italie où il rencontrera le président italien (point de vin italien aussi ?), ainsi que.... le pape François au Vatican ! Sans, yîîîh, un "vin de messe" aussi !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 57, le 10 novembre 2015

  • On ne me fera jamais croire que qnand hollandouille recoit le roi des bensaouds il sert du vin a table . Sinon ce roi qui est gardien de la Mecque pour 1.5 milliards de mususlmans ne reverra plus jamais sa terre . Non plus qu'on servirait du porc si natibaba et ses 40 voleurs sont invites a l'elysee, la question ne se posera pas puisque hollandouille s'autoEXECUTERA . La difference est que l'IRAN NPR EST FIERE DE SES TRADITIONS COMME CET HYPOCRITE DE HOLLANDOUILLE QUI PRETENT L'ETRE AVEC CERTAINS ET PAS D'AUTRES .

    FRIK-A-FRAK

    16 h 41, le 10 novembre 2015

  • excuses, J'avais oublié ...qu'en le °verre est dans le fruit ...le serpent perfide... demande, à Eve de croquer la pomme d'Adam ..., pour célébrer l'avènement de l'enlèvement de la feuille de vigne....(proverbe Cananéen..)

    M.V.

    16 h 33, le 10 novembre 2015

  • Paris (de Normal 1er) , met " en avant les traditions républicaines des repas officiels "...? quelles traditions républicaines...?? et... avant la république, en 3000 ans d'histoire , les invités des Rois français ... buvaient 'ils de l'eau minérale...?

    M.V.

    16 h 25, le 10 novembre 2015

  • "...or la France refuse de déroger aux traditions réublicaines des repas officiels..." Comment peut-on être aussi borné et ridicule ? Une visite historique et combien nécessaire se prépare, et la "France Répulicaine" risque de la faire capoter pour un verre de vin...? Messieurs les Résponsables du sacro-saint Protocole de L'Elisée, creusez-vous un peu les méninges...vous trouverez bien une façon de recevoir dignement cet hôte un peu spécial! Sinon fouillez dans vos archives. Ce n'est certainement pas la première visite d'un hôte musulman depuis l'avènement de la France Républicaine, et...bonne chance quand'même ! Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 24, le 10 novembre 2015

  • Proprement hilarant......

    Je partage mon avis

    16 h 00, le 10 novembre 2015

  • J'ai lu cette information dans un hebdomadaire français L'Hexagone aura épuisé ses 390 milliards d'euros de recettes et devra emprunter alourdissant sa dette qui atteint déjà 2100 milliards d'euros Ou "MOI JE PRESIDENT" va t il trouver l'argent pour acheter ce verre de vin !!!! L'eau du robinet suffira, si l'Elysée a payé sa facture d'eau !!!

    FAKHOURI

    15 h 52, le 10 novembre 2015