X

Culture

Voilà comment Karim Khneisser a réalisé son clip à 360°

Interview express

Pour « K13 » , le musicien libanais utilise une nouvelle technologie afin de plonger le spectateur au milieu de ses treize instruments et de son corps autant de fois dupliqué. Le résultat est étourdissant.

04/01/2016

D'où vient cette idée de vidéoclip à 360 degrés ?
Cela faisait presque un an que j'y pensais. J'avais envie d'un clip sur fond blanc, dans lequel je jouerais plusieurs instruments simultanément. Au départ, cette technique de la vidéo tournée à 360 degrés ne m'était pas venue à l'esprit. J'avais d'abord essayé trois montages différents sans être satisfait du résultat. Il y a quelques mois, une amie m'a montré Stonemilker, un clip de Björk, qui est réalisé ainsi. Ce procédé était la solution idéale pour illustrer mon nouveau morceau K13.

Comment l'avez-vous conçu ?
En octobre dernier, j'ai contacté Bernard Khalil, un ami photographe qui a son studio à deux pas de chez moi. J'ai exporté ma chanson en 13 pistes, pour autant d'instruments, avec une référence métrique afin de faciliter la synchronisation entre l'image et le son. La réalisatrice Nathalie Rizk s'est chargée de placer les instruments et chaque image de moi dupliquée. Au moment où l'image et le son coïncidaient, je jouais chaque instrument durant toute la durée de la chanson. Après avoir synchronisé les 13 vidéos finales et complété l'étalonnage des couleurs, j'ai contacté une société française spécialisée en technique 360. Un monteur m'a envoyé une démo et dix jours plus tard, le clip était prêt.

 

 

Qu'est-ce que ce concept apporte concrètement ?
Le spectateur a le choix de se concentrer sur tel ou tel personnage et instrument. S'il se fige sur l'un d'eux, quelques secondes plus tard, cela lui donne l'impression de ne plus entendre que l'instrument sélectionné. Avec ce concept de vidéo à 360 degrés sur fond blanc, le but est de créer une impression d'infini. Aussi, il y a cette interaction et cette liberté visuelle qu'une vidéo standard n'offre pas. Cet aspect interactif est intéressant, c'est le début d'un autre monde virtuel sur le web, accessible au plus grand nombre. D'ici à quelques années, cette technologie pourrait s'implanter dans tous les genres de vidéos. Pour le moment, cela reste un gadget amusant, mais il faut garder son usage pour des vidéos où le 360 prend vraiment tout son sens.

*Sur l'application YouTube avec son smartphone ou sa tablette, et sur ordinateur avec le navigateur Chrome en déplaçant le curseur.

 

Lire aussi
Karim Khneisser, jeune sage indocile

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : lorsque sonne l’heure...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué