Santé

Les pays pauvres sont les plus touchés par le marketing du tabac

Étude
OLJ
08/12/2015

Les personnes qui vivent dans des pays pauvres sont exposées à des formes de marketing du tabac plus agressives que celles qui vivent dans des pays riches, selon une étude publiée récemment dans le bulletin de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
« Les ventes baissent dans les pays à revenu élevé, et le fait de rendre les jeunes dépendants au tabac dans les pays à revenu faible permet d'assurer la rentabilité future du secteur », a affirmé l'un des auteurs de l'étude, Anna Gilmore, directrice du groupe de recherche sur la lutte antitabac de l'Université de Bath, au Royaume-Uni.
Cette étude est la première à faire une comparaison statistique des niveaux de marketing du tabac dans un large éventail de pays depuis 2005, année où il a été exigé aux pays signataires de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac d'adopter des mesures strictes de lutte contre le tabagisme, notamment une interdiction de certaines pratiques de marketing. Les chercheurs ont notamment demandé à près de 12 000 personnes si elles se souvenaient avoir vu des formes de marketing du tabac dans différents médias au cours des six derniers mois, rapporte l'AFP.
Ils ont découvert que la publicité pour le tabac était la plus intense dans les pays à faible revenu étudiés (Inde, Pakistan et Zimbabwe), où ils ont observé quatre-vingt et une fois plus de publicités pour le tabac par communauté étudiée que dans les pays à revenu élevé (Canada, Émirats arabes unis et Suède).
« Les résultats de l'étude révèlent que l'interdiction globale de la publicité, de la promotion et du parrainage du tabac est l'une des mesures de lutte antitabac les moins adoptées par les pays, notamment les pays à revenu faible », a indiqué le Dr Armando Peruga, administrateur de programme de l'Initiative pour un monde sans tabac de l'OMS.
Or, « les pays à revenu intermédiaire et élevé sont quatre fois plus nombreux à l'avoir adoptée que les pays à revenu faible », a-t-il ajouté.
Les maladies liées au tabac sont la principale cause de décès évitables dans le monde. Les experts prévoient que le tabagisme sera à l'origine de 8,4 millions de décès d'ici à 2020, dont 70 % dans les pays en développement, où vivent environ 900 millions de fumeurs. Ces chiffres devraient connaître une hausse considérable si les obligations de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac n'étaient pas rapidement mises en œuvre.

À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Amal et le Hezbollah veulent privilégier les structures partisanes

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le Joy de Patou de tante Hoda

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.