Rechercher
Rechercher

À La Une - drame du hajj

Téhéran demande à Riyad de lui rendre Ghadanfar Rokon Abadi "vivant"

Ces dernières semaines, certains médias iraniens ont évoqué un possible enlèvement de l'ancien ambassadeur d'Iran à Beyrouth après la bousculade de La Mecque.

L'ancien ambassadeur d'Iran à Beyrouth, Ghadanfar Rokon Abadi. Photo d'archives / Reuters

L'Iran a affirmé mercredi que son ancien ambassadeur à Beyrouth, Ghadanfar Rokon Abadi, disparu lors de la bousculade mortelle de La Mecque fin septembre, était "vivant" et a demandé à Riyad de le remettre au pays.

"Nos informations montrent que M. Rokon Abadi est toujours vivant et nous demandons à l'Arabie saoudite de le renvoyer vivant" en Iran, a affirmé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, dans une déclaration à la chaîne de télévision arabe Al-Mayadeen, reprise par l'agence iranienne Isna.

Ghadanfar Rokon Abadi, âgé de 49 ans, a été ambassadeur à Beyrouth entre 2010 et 2014, un poste hautement sensible en raison des relations étroites entre l'Iran et le Hezbollah, de la guerre en Syrie, mais aussi de la proximité d'Israël, pays frontalier du Liban et ennemi juré de l'Iran.

Ces dernières semaines, certains médias iraniens ont évoqué un possible enlèvement de M. Rokon Abadi après la bousculade de La Mecque qui a fait le 24 septembre au moins 2.236 morts dont 464 Iraniens, selon un décompte de l'AFP.

L'Iran a récupéré la majorité des corps des Iraniens décédés, mais une quinzaine d'autres ressortissants sont toujours portés disparus comme M. Rokon Abadi.

Les relations entre l'Iran chiite et l'Arabie saoudite sunnite se sont envenimées ces derniers mois. Les deux pays s'opposent non seulement sur la Syrie -Téhéran soutient le régime de Bachar el-Assad et Riyad y est opposé- le Bahreïn ou le Yémen, mais également à propos du Liban.

 

Pour mémoire
Un responsable iranien soupçonne Riyad d'avoir "enlevé" Rokon Abadi

Arabie: le roi rejette toute remise en cause de son organisation du pèlerinage après la bousculade

La bousculade de la Mecque serait la plus meurtrière de l'histoire du hajj

Drame du hajj : un chef religieux saoudien dénonce des "mensonges"

L'Iran a affirmé mercredi que son ancien ambassadeur à Beyrouth, Ghadanfar Rokon Abadi, disparu lors de la bousculade mortelle de La Mecque fin septembre, était "vivant" et a demandé à Riyad de le remettre au pays.
"Nos informations montrent que M. Rokon Abadi est toujours vivant et nous demandons à l'Arabie saoudite de le renvoyer vivant" en Iran, a affirmé le vice-ministre iranien des...
commentaires (4)

"Ghadanfar" ! Äâââl ghadanfar äâââl !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

16 h 36, le 13 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • "Ghadanfar" ! Äâââl ghadanfar äâââl !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    16 h 36, le 13 novembre 2015

  • des laches vindicatifs de peu de valeurs. Abadi est un diplomate; il doit etre traité pour son rang et rendu à son pays. Mais bon, les démocrates ben saoud, amis des mafieux de ce monde, en pensent différemment. Si l'arabie du desert n'obtempère point, elle devra faire face aux conséquence de cet ignoble geste, au momemt échéant et opportant. .

    Ali Farhat

    05 h 29, le 12 novembre 2015

  • Encore un autre "être" disparu.... et si "attendu" ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 19, le 11 novembre 2015

  • Où EST L'AMBASSADEUR GHADANFAR ABADI... ÉVAPORÉ ? L'IRAN POSE LA QUESTION... LA SAOUDITE DEVRAIT RÉPONDRE...

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 56, le 11 novembre 2015

Retour en haut