Rechercher
Rechercher

À La Une - Immigration

En Suède, des dizaines de familles libanaises menacées d'expulsion

L'ambassadeur du Liban affirme faire tout son possible pour aider ses compatriotes.

Des dizaines de familles libanaises, résidant en Suède depuis de nombreuses années, sont menacées d'expulsion par les autorités, rapportent samedi plusieurs médias libanais. SVEN NACKSTRAND/AFP/Getty Images

Alors que la Suède, comme tant d'autres pays européens, fait face au poids des réfugiés en provenance du Moyen-Orient, des dizaines de familles libanaises, résidant dans le pays scandinave depuis de nombreuses années, sont menacées d'expulsion par les autorités, rapportent samedi plusieurs médias libanais.

Selon le site Naharnet, les autorités suédoises ont refusé d'accorder les titres de séjour nécessaires à des familles libanaises résidant dans le pays depuis plusieurs années et qui souhaitent y restent de manière permanente et légale. Il explique que de nombreux Libanais y exercent des professions libérales, et paient les taxes relatives à ces activités, sans toutefois avoir pu obtenir un titre de séjour permanent.

Au moment où la crise de réfugiés syriens se fait ressentir principalement sur l'Europe, ces Libanais se disent étonnés par la décision suédoise. Parmi les familles visées, certaines ont des enfants nés en Suède, qui parlent la langue et fréquentent les écoles du pays. 

 

(Lire aussi : Une Libanaise arrêtée en Suède pour transport de réfugiés à bord d'un jet privé)

 

Selon la chaîne LBCI, plusieurs Libanais visés par la procédure ont trouvé asile en Suède durant la guerre de juillet 2006 entre le Liban et Israël.

"Cette décision n'est pas du tout humaine. Ils (les autorités suédoises) sont libres d'accueillir d'autres demandeurs d'asile, mais nous vivons ici depuis près de dix ans, et nos enfants fréquentent les écoles du pays et sont intégrés à la société", confie à la chaîne un Libanais qui a souhaité rester anonyme. "Nous craignons que le gouvernement suédois essaie de demander l'aide du gouvernement libanais, et que celui-ci coopère", ajoute-t-il.

"Que va faire mon fils s'il rentre au Liban, après avoir passé neuf ans en Suède? Quelle école va l'accueillir?, se demande une autre Libanaise. Ceci est absurde".

Selon Naharnet, une délégation des familles sera reçue par l'ambassadeur du Liban en Suède, Ali Ajami. Des marches pacifiques sont prévues auxquelles des citoyens suédois, qui soutiennent la cause de ces familles, sont attendus.

Interrogé par la LBCI, M. Ajami affirme que la procédure d'expulsion ne se fait pas d'un coup. "La démarche prend du temps, et nous allons voir, en tant qu'ambassade, ce que nous pouvons faire pour aider ces familles, car il est tout à fait naturel que nous leur apportions notre soutien", affirme-t-il. Mais l'ambassadeur souligne que la Suède, qui compte environ 10 millions d'habitants, a accueilli, selon ses propos, près de 100.000 réfugiés syriens déjà.

Le site The Daily Star rappelle qu'en 2011, près de 50 Libanais avaient été expulsés par les autorités suédoises.

 

Lire aussi

La Suède souhaite accroître son aide au Liban

Un Suédois d'origine libanaise accusé d'espionnage au profit du Hezbollah arrêté en Israël

Explosions en Suède dans une localité prisée des Libanais et des Irakiens

Alors que la Suède, comme tant d'autres pays européens, fait face au poids des réfugiés en provenance du Moyen-Orient, des dizaines de familles libanaises, résidant dans le pays scandinave depuis de nombreuses années, sont menacées d'expulsion par les autorités, rapportent samedi plusieurs médias libanais.
Selon le site Naharnet, les autorités suédoises ont refusé d'accorder les...
commentaires (1)

Un fait bien curieux ! Pourquoi cette discrimination dont sont victimes ces familles libanaises ?

Halim Abou Chacra

10 h 10, le 08 novembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Un fait bien curieux ! Pourquoi cette discrimination dont sont victimes ces familles libanaises ?

    Halim Abou Chacra

    10 h 10, le 08 novembre 2015

Retour en haut