X

À La Une

Crise des déchets : "Vous puez!" parcourt la capitale, Chehayeb poursuit ses navettes

Liban

"Nous sommes engagés dans une course contre la montre", affirme le ministre de l'Agriculture.

OLJ
29/10/2015

Face à la crise des déchets qui sévit depuis plus de trois mois au Liban, la mobilisation de la société civile ne faiblit pas. Jeudi en fin d'après-midi, des activistes du collectif "Vous puez!" ont organisé une marche de protestation dans les rues de Beyrouth. Parallèlement, le ministre de l'Agriculture, Akram Chehayeb, poursuivait ses concertations avec les responsables politiques en vue de régler ce dossier devenu encore plus urgent avec les premières pluies.

A Beyrouth, la marche du collectif "Vous puez!" est partie du Musée national et a traversé plusieurs régions de la capitale, dont Barbir et Hamra, pour finir à Aïn el-Mreissé. Les activistes tenaient des bougies blanches pour exprimer leur espoir de parvenir à une issue à la crise et pour réclamer une capitale propre.

Des agents des Forces de sécurité intérieure ont accompagné les activistes qui entonnaient des chansons patriotiques et lançaient des slogans appelant au départ du ministre Akram Chehayeb et son collègue à l'Environnement, Mohammad Machnouk. Les organisateurs du collectif avaient au préalable demandé aux participants de ne pas faire usage de mots injurieux à l'encontre du Premier ministre, Tammam Salam.

Un activiste de "Vous puez!", Imad Bazzi, a, dans ce contexte, signalé que le plan Chehayeb ne réussira pas tant qu'il sera soumis à la polarisation politique.

"Notre vie et notre avenir sont plus importants que vos divergences politiques et les intérêts de vos partis", ont dénoncé les activistes dans un communiqué lu à la fin de leur mobilisation. "Notre mouvement se poursuivra jusqu'à ce que nous construisions un Etat et jusqu'à ce que nous ressuscitions les institutions constitutionnelles", ont-ils ajouté.

 

 

بشارة الخوري و #مستمرون#طلعت_ريحتكم

Posted by ‎طلعت ريحتكم‎ on Thursday, October 29, 2015

 


Plus tôt dans la journée, le collectif "Nous réclamons des comptes" a appelé, lors d'un sit-in devant le ministère de l'Environnement, à la proclamation d'un "plan d'urgence pour ramasser les déchets des rues". Le collectif, qui a assuré que "les mouvements civils sont unis", avait demandé aux Libanais de participer à la marche organisée par le mouvement "Vous puez !".
Des activistes ont également parsemé de sacs d'ordures la rue menant au Grand Sérail.

 

(Lire aussi : Aux routes noyées et canaux bouchés, s'ajoute la menace des maladies infectieuses)

 

Journée marathon pour Chehayeb
De son côté, le ministre de l'Agriculture a poursuivi ses efforts en vue de trouver une solution à la crise. Jeudi matin, il a été reçu par M. Salam, à qui il a remis un rapport portant sur le dossier. Il s'est ensuite entretenu séparément avec le président des Kataëb, Samy Gemayel, et le ministre de l'Éducation, Elias Bou Saab.

"Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour résoudre la crise des déchets, il reste des éléments encore en suspens et nous œuvrons à trouver une solution sur la base du partenariat, a déclaré M. Chehayeb depuis le Grand Sérail, à l'issue de sa rencontre avec M. Salam. Nous devons en finir, positivement ou négativement, dans les prochaines 48 heures".

M. Chehayeb a estimé que pour que la crise des déchets soit résolue, "les forces politiques doivent traduire leurs paroles en actes et traiter avec le dossier de manière responsable".

Le ministre devait répéter cet appel depuis le siège des Kataëb à Saïfi, où il a évoqué une solution suggérée par M. Gemayel sans donner plus de détails.

En réponse à une question portant sur la décharge de la Békaa, M. Chehayeb a affirmé que le Hezbollah et le mouvement Amal ont "fait leur devoir". Mercredi, M. Chehayeb a révélé à la chaîne MTV qu'Amal et le Hezbollah ont donné leur feu vert à l'aménagement d'une décharge sur l'emplacement d'un dépotoir sauvage dans la Békaa. Celle-ci figurait sur la liste des sites proposés dans le premier rapport du ministère de l'Environnement sur les décharges, mais n'avait pas été retenue faute d'une volonté politique de débloquer ce dossier.

Le parti chiite a de son côté fait part jeudi de sa détermination à coopérer en vue de régler la crise des déchets, assurant que le parti ne cesse de présenter des propositions de solutions dans ce but.

Après avoir été reçu par M. Gemayel, M. Chehayeb a rencontré M. Bou Saab au ministère de l'Éducation. Ce dernier a été chargé du dossier par le président du bloc parlementaire du Changement et de la réforme, Michel Aoun. "Ce dossier est national par excellence, la situation est devenue insupportable", a déclaré M. Chehayeb.
"Nous devons entre aujourd'hui et demain travailler sur les amendements qui ont été faits (au plan Chehayeb)", a affirmé de son côté M. Bou Saab, indiquant qu'il y a "un problème en suspens", refusant de donner plus de détails. "Nous voulons une décision qui nous concerne tous et nous ne voulons pas de surenchère entre nous", a-t-il également dit.

A 18 heures, le ministre de l'Agriculture s'est de nouveau entretenu avec le chef du gouvernement, en présence du ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, et de la Santé, Waël Bou Faour. La réunion s'est achevée sans aucune percée.
Plus tard en soirée, M. Chehayeb a déclaré à la LBC qu'un Conseil de ministres se tiendra "dans les heures qui viennent" pour résoudre la crise des déchets.

 

Lire aussi
Possible pari du Hezbollah sur la présidentielle libanaise, l’éclairage de Philippe Abi-Akl

Bassil rencontrera Lavrov à Vienne avant la tenue du sommet quadripartite

Raï : Salam n'est pas impulsif pour démissionner

La journée en blanc a rallié de nombreux Libanais

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants