X

À La Une

Deux généraux iraniens tués en Syrie

Conflit

Téhéran dépêche une délégation parlementaire à Damas.

OLJ/Reuters
14/10/2015

Une délégation de parlementaires iraniens est arrivée mercredi à Damas pour rencontrer le président Bachar el-Assad, dont les forces se préparent à lancer une nouvelle offensive contre les rebelles avec le soutien de Téhéran et Moscou.

La visite de cette délégation, menée par le président de la commission de Sécurité nationale et des Affaires étrangères du Parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi, coïncide avec l'annonce de la mort de deux hauts gradés des Gardiens de la Révolution islamique (GRI) en Syrie.

Le général de division Farshad Hasounizadeh et le brigadier-général Hamid Mokhtarband ont été tués lundi en combattant le groupe État islamique (EI), a rapporté l'agence Tasnim, sans préciser sur quel front ils étaient engagés.

Un autre commandant de l'unité d'élite des GRI, le général Hossein Hamedani, avait déjà été tué la semaine dernière près d'Alep.

L'Iran a envoyé ces derniers jours des milliers de soldats en Syrie pour participer à une prochaine offensive des forces de Bachar el-Assad contre les rebelles dans la province d'Alep, dans le nord-ouest du pays, avec l'appui des frappes aériennes russes, ont déclaré à Reuters deux responsables régionaux sous le sceau de l'anonymat.

"La coalition internationale menée par les États-Unis a échoué à lutter contre le terrorisme. La coopération entre la Syrie, l'Irak, l'Iran et la Russie a été positive et couronnée de succès", a déclaré Alaeddin Boroujerdi à son arrivée à Damas, selon des propos rapportés par la télévision publique iranienne IRIB.

 

(Lire aussi : Le commandant des Pasdaran tué en Syrie avait mené "80 opérations" dans le pays)

 

Les renforts massifs de l'Iran et du Hezbollah et les frappes aériennes russes ont permis à l'armée syrienne de repasser à l'offensive dans le nord-ouest du pays, où elle a perdu de vastes portions de territoire ces derniers mois.

Cette contre-offensive vise à desserrer l'étau autour du "réduit alaouite" sur la côte méditerranéenne, berceau de la communauté de Bachar el-Assad, et plus largement de la "Syrie utile", dont le contrôle est vital pour le président syrien.

Mais une reconquête militaire de l'ensemble du pays ne semble pas à la portée du régime de Damas et le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdollahian, a déclaré mardi que Téhéran et Moscou travaillaient parallèlement à l'élaboration d'un plan de paix.

La pierre d'achoppement avec les pays occidentaux et les puissances régionales sunnites qui soutiennent une partie des rebelles, Arabie saoudite et Turquie en tête, restent le sort qui sera réservé à Bachar el-Assad.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal Mekdad, est attendu la semaine prochaine à Téhéran pour discuter de ce plan de paix, a précisé Hossein Amir Abdollahian.

 

Lire aussi

Des guerres intestines entravent-elles l'action iranienne en Syrie ?

Comment le général Soleimani a préparé les frappes russes en Syrie

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Et ce n'est qu'un début....

FAKHOURI

erreur : lire en Syrie au lieu de en Iran
Merci de corriger

FAKHOURI

J'ai souvent lu les déclarations de l'Iran qui se vantait de n'avoir pas de troupes en Iran.
Deux généraux tués. Grave
Le Hezbollah avec plus de 900 morts, les autres décès des autres milices inconnus, ça fait beaucoup
et tout cela pour défendre un dictateur criminel
Un plan de paix au bout de 4 ans de massacres,
vous y croyiez ????

ACE-AN-NAS

Le "Wall Street Journal" reconnaît que Washington soutient les groupes terroristes en Syrie et en Irak.
Citant les responsables américains, le journal américain a ajouté que les avions de combat russe ont bombardé les positions des groupes terroristes protégés par la CIA.
Le site Global Research a aussi indiqué dans un article que la CIA soutient les groupes liés à Al-Qaïda tels le Front al-Nosra, qui luttent depuis 2013 contre le gouvernement syrien.
Le Pentagone a récemment exprimé ses regrets quant au bombardement des positions des groupes liés à Al-Qaïda en Syrie par les avions russes.

ACE-AN-NAS

Ce que obama ne dit pas !
Un officier saoudien tué.
Et puis, il est également question dans les sites « jihadistes » de la mort "d’un ancien officier saoudien" durant la dernière bataille de Fouaa. Cette localité ainsi que Kefraya, lesquelles se trouvent dans la province d'Idleb, sont les deux seules localités chiites de ce gouvernorat presque entièrement occupé depuis le printemps 2015 par la coalition de Jaïch al-Fateh, dont la colonne vertébrale est la bact qaida.
L’ancien lieutenant saoudien Sakher al-Salmi faisait partie de ceux qui ont rejoint la Syrie dès les premiers jours de la crise syrienne. Il a vécu le siège du vieux quartier de Homs, avant de l’évacuer dans le cadre de l’accord conclu avec l’armée syrienne pour se rendre à Idleb.
C’est lui qui avait aidé le religieux wahhabite saoudien Abdallah al-Mahaycini, (photo à droite) actuellement Juge général de la milice Jaïch al-Fateh à entrer en Syrie.
C’est la première fois que la mort d’un officier saoudien en Syrie est annoncée. De quoi permettre une connexion avec l’annonce du martyre du général iranien.
A noter que les médias arabes pro saoudiens ont toujours nié la présence de militaires saoudiens en Syrie.
Quant aux Turcs, ils ont aussi fait leur coup de théâtre au nord d’Idleb, où une unité formée de plusieurs chars et blindés est entrée mardi quelque 100 mètres dans la localité syrienne de Atamah, avec pour prétexte d’édifier un mur frontalier, pour soi-disant empêcher les trafics.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SACRE OBAMA ! IL LES A PRECIPITE A TOUS... RUSSES, IRANIENS ET COMPARSES DANS LA NAPPE SYRIENNE D,OU IL Y A DOUTE QU,ILS EN SORTIRONT... QUE LEUR AVAIT-IL PROMIS... CAR AVEC LEURS FANFARONNADES A DECOUVERT SANS PLUS SE CACHER C,EST QU,ILS ONT EU LA PERMISSION... ET DES PROMESSES S,ILS EN SORTIRONT VIVANTS... DE S,AVENTURER A LEUR RISQUE, RISQUE QUI RISQUE DE LEUR ETRE BIEN FATAL !!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Devoirs de l’homme

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aoun déterminé à renvoyer la balle gouvernementale dans le camp du Parlement

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué