X

À La Une

Une initiative de dialogue lancée avant la manifestation du mouvement civil

Liban

Le mouvement civil a appelé les forces de l'ordre et les autorités politiques à laisser les manifestants se rendre place de l'Etoile.

J. A. R. | OLJ
20/09/2015

Quelques heures avant la manifestation organisée par le mouvement civil, partant du secteur du fleuve de Beyrouth jusqu'à la place de l’Étoile, une initiative visant à enclencher un dialogue entre les activistes et les autorités politiques, afin de régler la crise des déchets, a été lancée.

Dimanche, un groupe d'activistes a suggéré au pouvoir politique et au mouvement civil de s'asseoir autour d'une même table pour résoudre les crises, notamment celles des déchets et des otages militaires dans le jurd de Ersal.
"Le gouffre entre la société civile et les autorités s'amplifie. Nous suggérons qu'une initiative visant à résoudre toutes les crises soit prise", a indiqué un porte-parole de ce collectif. Dans ce contexte, ce collectif a lancé une initiative, baptisée "ça suffit", qui propose de créer un Parlement national civil visant à réactiver la vie parlementaire.

 

(Lire aussi : Un "marché populaire" en guise de manifestation dans le centre-ville de Beyrouth)

 

Le mouvement civil déterminé
Cette initiative a été lancée quelques heures avant la manifestation organisée en fin d'après midi par le mouvement civil, qui partira du croisement entre Bourj Hammoud et Mar Mikhaël pour aboutir à la place de l'Étoile, au centre-ville de Beyrouth.

Avant cette manifestation, le mouvement civil a réaffirmé dimanche, au cours d'une conférence de presse, son intention de se rassembler à la place de l'Étoile, à la fin de la marche qu'il organise. Le mouvement en appelle à la responsabilité des forces de l'ordre et des autorités politiques, leur demandant de laisser les manifestants se rendre place de l'Étoile.

Jeudi, le comité de suivi du mouvement des activistes de la société civile avait appelé à une manifestation "massive" ce dimanche à 17 heures, pour protester contre "le pouvoir corrompu", réclamant le départ des ministres de l'Intérieur, Nohad Machnouk, et de l'Environnement, Mohammad Machnouk.

 

(Lire aussi : Entre « chaos constructif » et « chaos destructeur », la situation par Fady Noun)

 

Les habitants de Naamé s'opposent à la réouverture de la décharge
Par ailleurs, des habitants des localités situées autour de la décharge de Naamé ont déclaré dimanche qu'ils s'opposaient à la réouverture de la décharge. Exprimant l'espoir que "le plan Chehayeb soit couronné de succès", ces riverains ont estimé lors d'une conférence de presse que ce plan ne doit pas s'appliquer à leur détriment.

Le plan prévoit, entre autres, le réaménagement du dépotoir de Srar, au Akkar, afin de le transformer en décharge sanitaire. Il propose également la réouverture de la décharge de Naamé (Liban-sud) pour une durée d'une semaine seulement, afin d'y déposer les déchets empilés dans les rues de Beyrouth et ses banlieues, avant l'arrivée des pluies. Enfin, il prévoit également le réaménagement de la décharge de Bourj Hammoud afin d'accueillir des ordures sur un espace remblayé sur le littoral. Le centre de tri à Saïda devrait également accueillir une quantité supplémentaire de détritus, toujours selon le plan Chehayeb.

 

 

 

Lire aussi

Le pouvoir et le mouvement de protestation dans l’impasse

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QU'EST-CE QU'ON N'ENTENDRAIT PAS ENCORE...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué