Rechercher
Rechercher

Économie - Tourisme

Le taux d’occupation des hôtels en nette croissance

Le taux d'occupation moyen des hôtels de Beyrouth a progressé durant les quatre premiers mois de l'année, tiré par une augmentation du nombre de touristes, selon le cabinet de conseil Ernst & Young.
Ce taux d'occupation s'est ainsi établi à 54 % fin avril, contre 42 % un an plus tôt. C'est le quatrième taux le plus faible parmi 11 villes du Moyen-Orient, après Le Caire (47 %), Manama (51 %) et Amman (53 %). Les hôtels de la capitale libanaise ont cependant affiché la deuxième plus forte croissance parmi les villes du Moyen-Orient dont le taux d'occupation a augmenté sur cette période, à savoir Le Caire, Doha, Koweït et Médine.
Le tarif moyen par chambre a atteint 173 dollars durant les quatre premiers mois de l'année, en hausse de 6,2 % en glissement annuel, la quatrième plus importante progression de la région. Il s'agit aussi du neuvième tarif le plus élevé de la région devançant uniquement Amman (154 dollars) et Le Caire (102 dollars).
Les revenus par chambre disponible ont augmenté de 35,6 % à 94 dollars, contre 69 dollars durant la même période un an plus tôt.
Le secteur touristique au Liban a enregistré une croissance de 21 % au cours du premier trimestre de l'année en cours en raison principalement de la stabilité sécuritaire, selon l'Organisation du tourisme international.

Le taux d'occupation moyen des hôtels de Beyrouth a progressé durant les quatre premiers mois de l'année, tiré par une augmentation du nombre de touristes, selon le cabinet de conseil Ernst & Young.Ce taux d'occupation s'est ainsi établi à 54 % fin avril, contre 42 % un an plus tôt. C'est le quatrième taux le plus faible parmi 11 villes du Moyen-Orient, après Le Caire (47 %),...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut