X

Liban

Boutros Harb participe à Washington à une conférence moyen-orientale sur la cybersécurité

Technologie

À l'invitation du gouvernement américain, le Liban et dix autres pays arabes, ainsi que l'Afghanistan, ont été informés des technologies de pointe en matière de cybersécurité.

19/05/2015

Le Central Command des forces armées américaines (structure en charge de la présence militaire américaine dans les pays du Golfe et l'Asie centrale) a organisé à Washington, au « Central Region Communication Conference », une conférence axée sur la cybersécurité. Son but : stimuler le dialogue et les échanges internationaux sur les sujets en rapport avec l'informatique et la technologie de communication. L'objectif recherché était de clarifier les rôles des différents secteurs (militaire, législatif et économique), dans le processus de la sécurité nationale. Outre le Liban, étaient présents à ce séminaire les pays suivants : l'Afghanistan, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, l'Égypte, l'Irak, la Jordanie, le Koweït, Oman, Qatar et le Yémen.
Durant deux jours, les personnalités présentes ont suivi des exposés et des débats animés par des experts américains qui ont couvert tous les aspects relatifs à la cybersécurité.
À l'issue de cette conférence, L'Orient-Le Jour a demandé au ministre des Télécommunications, Boutros Harb, d'évoquer l'apport qu'en tirera le Liban.

« L'amélioration de notre système de sécurité »
« Tous les participants à cette conférence sont en relation, sur le plan de la technologie, avec les États-Unis qui les avaient donc réunis pour dialoguer sur les problèmes de sécurité de leurs réseaux électroniques, a déclaré M. Harb. Cette rencontre a été organisée parallèlement au sommet USA-CCG à Camp David. J'ai assisté à l'inauguration de cette conférence et à la première séance, marquée par des débats particulièrement instructifs sur les technologies de pointe. Puis, pour la seconde séance, purement technique, j'ai passé la main aux experts libanais en la matière qui faisaient partie de notre délégation. Ils sont revenus avec des idées très claires sur ce qu'il fallait faire. Par la suite, ces idées seront élaborées pour améliorer notre système de sécurité et de confidentialité car nous ne sommes pas encore au stade qu'il faut dans ce domaine. »


(Lire aussi :  Le Liban totalement désarmé face aux cybermenaces)

 

« Pas encore à la mesure des hackers »
Quant à savoir ce qui a déjà été réalisé au Liban sur ce plan, le ministre Harb précise : « Sur le plan technique, je souhaiterais ne pas en parler car il y a des dispositions qui ne sont pas à dévoiler. Par ailleurs, notre technologie ne peut pas encore faire face à celle, très avancée, des hackers.Pour en arriver là, il est nécessaire d'appliquer un programme, non seulement au niveau du pays, mais de la région, car les frontières n'existent plus lorsque l'on est interconnecté. »
Où en est-on sur le plan juridique ? « Il y a juste un projet de loi que j'ai préparé, en tant que député, et qui se rapporte aux transactions électroniques, précise Boutros Harb. Il comprend un chapitre portant sur la confidentialité, pour que les Libanais puissent utiliser toute connexion sans courir le danger d'être dévoilés. »
Le plan d'action que son ministère compte établir pour s'ouvrir sans limite sur le monde, en évitant les cybermenaces, « ne doit être, bien sûr, en aucun cas en rapport avec les conflits politiques », souligne Boutros Harb, qui ajoute dans ce cadre : « Au départ, le ministère des Télécommunications m'a semblé un monde qui n'était pas le mien. Puis, j'y suis rentré de plain pied, me transformant en étudiant pour découvrir, savoir et comprendre. Je peux dire maintenant, très modestement, que je connais les problèmes. Et je sais distinguer entre la bonne solution et la mauvaise solution. Cela m'a aidé à pouvoir gérer mon ministère et à pouvoir remplir mes fonctions de responsable. »

 

Pour mémoire
Une vaste opération de cyberespionnage lancée à partir du Liban ?

Attention aux hackers qui scannent vos téléphones portables

Hadi el-Khoury, un Libanais engagé dans la cybersécurité

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants