Rechercher
Rechercher

Liban - Tribune

Le Mexique et le Liban aspirent à des relations au plus haut niveau

L'année 2015 marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Liban et le Mexique. Notre relation est mature et totalement vibrante, nourrie d'un dialogue politique constant, d'échanges commerciaux et de flux d'investissements en hausse, ainsi que d'un désir commun de coopérer dans un large éventail de domaines de développement. Ensemble, nous avons été témoins de sept décennies d'amitié et de solidarité, de coopération et de confiance mutuelle.

Je suis très content de me trouver en République libanaise pour une visite officielle. Je remercie l'hospitalité remarquable du peuple de ce pays. Je me rends dans cette belle nation tout en gardant à l'esprit que le Mexique est le foyer de près d'un demi-million de personnes d'origine libanaise, une force importante dans notre économie, dans notre société et dans notre culture. Il ne fait pas de doute que cette diaspora représente actuellement le pont le plus visible et le plus dynamique entre le Mexique et le Liban, et qu'elle continuera d'être un atout essentiel pour notre développement commun dans le futur.
Au mois de février dernier, le Mexique a eu l'honneur de recevoir le ministre des Affaires étrangères et des Émigrés du Liban, M. Gebran Bassil. À cette occasion, le ministre Bassil et moi-même avons parlé d'importants thèmes bilatéraux et régionaux. Nous avons en outre signé des accords pour promouvoir une connaissance plus approfondie de nos sociétés respectives et de notre culture. Nous avons également échangé des points de vue sur nos académies diplomatiques respectives, qui nous permettront de partager de meilleures pratiques sur la protection de nos concitoyens vivant à l'étranger.
Pour mon déplacement, nous avons prévu de donner suite à ces initiatives et d'en ajouter d'autres afin de renforcer notre coopération, de faciliter nos relations commerciales et d'investissement, de transformer nos marchés en des points d'entrée pour le Moyen-Orient, l'Amérique latine et les Caraïbes, et de favoriser des contacts parlementaires plus fréquents. J'aurai également l'occasion de transmettre au Premier ministre du Liban, Son Excellence M. Tammam Salam, une salutation personnelle de la part du président Enrique Peña Nieto, et ses meilleurs vœux de paix et de prospérité pour le peuple et le gouvernement libanais.
Le Mexique et le Liban entretiennent des relations amicales depuis de longues années. Les deux nations en ont tiré profit de façon considérable. Toutefois, notre niveau de développement et la modernisation de nos économies nous offrent un potentiel et des possibilités que nous devons pouvoir accroître. Un dialogue politique de haut niveau fréquent est un moyen pour les deux pays d'y parvenir car il nous permettra d'identifier de nouveaux domaines de collaboration et d'aborder avec succès les nouveaux défis que nous pourrions avoir à relever.
Nos secteurs privés respectifs ont également prétendu amplifier leur participation dans plusieurs secteurs attractifs des deux pays, y compris les secteurs agricole, des télécommunications, de l'énergie et de l'industrie pharmaceutique.
Pour mener à bien des projets spécifiques, un forum libano-mexicain d'affaires sera organisé au cours de ma visite à Beyrouth avec la participation active de chefs d'entreprise clés mexicains et libano-mexicains.
Le Mexique est conscient de la scène culturelle animée qui règne au Liban. Plusieurs figures libanaises, qui vivent à l'intérieur et à l'extérieur du pays, ont attiré l'attention du monde dans plusieurs domaines. C'est le cas, par exemple, d'écrivains tels que Hoda Barakat, Élias Khoury et Lena Merhej ; des stylistes Nicolas Jebran et Élie Saab ; des architectes Nabil Gholam et Hashim Sarkis ; d'artistes comme Juliana Seraphim et Saliba Douaihi, ou du peintre libanais d'origine arménienne Paul Guiragossian. Cet épanouissement culturel est également flagrant au Mexique. Nous sommes déterminés à apporter davantage de culture mexicaine au Liban et à promouvoir des manifestations culturelles qui exposent notre histoire, nos traditions et notre innovation artistique actuelle. Nous nous inspirons de la phrase prononcée par le ministre Bassil : « Le monde est notre frontière », slogan de la Conférence énergétique de la diaspora libanaise, un événement qui consolide les liens entre les résidents et les émigrés libanais dans le monde. Les Mexicains d'ascendance libanaise, et de fait les Mexicains en général, considèrent que les frontières ne représentent pas une limite pour la créativité et la fraternité.
Les relations entre le Mexique et le Liban offrent un exemple remarquable d'amitié, de travail, de valeurs communes et de construction de confiance pour l'avenir. Nos soixante-dix premières années d'histoire commune nous ont appris ceci. Forts de cet héritage, les deux pays aspireront à davantage dans cette relation si précieuse.

L'année 2015 marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Liban et le Mexique. Notre relation est mature et totalement vibrante, nourrie d'un dialogue politique constant, d'échanges commerciaux et de flux d'investissements en hausse, ainsi que d'un désir commun de coopérer dans un large éventail de domaines de développement. Ensemble, nous avons été...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut