X

À La Une

La persistance du chômage, une menace pour la stabilité du monde arabe

Economie

Plus de 30% des jeunes touchés par la crise.

OLJ/AFP
19/04/2015

Plus de 30% des jeunes arabes sont au chômage en raison des conflits dans leurs pays et du manque d'investissements créateurs d'emplois, a indiqué dimanche un responsable arabe.

"Le taux de chômage parmi les jeunes arabes jusqu'à l'âge de 30 ans dépasse 30%. Les troubles et le manque d'investissements ont favorisé l'augmentation du nombre des chômeurs", a déclaré à l'AFP le directeur général de l'Organisation arabe du travail, Ahmad Mohammed Luqman.
Il a ajouté qu'un grand nombre de diplômés ne parviennent pas à trouver un emploi car leurs spécialisations ne sont pas demandées dans le secteur privé.

"En raison des troubles dans plusieurs pays arabes, le nombre des chômeurs arabes a bondi de 2 millions depuis 2011, totalisant les 20 millions", a précisé M. Luqman en marge d'une conférence arabe sur le marché de l'emploi qui se tient à Koweït.

A l'ouverture de cette conférence, M. Luqman a indiqué que le taux de chômage dans le monde arabe avait atteint 17% en 2014, soit "trois fois plus que le taux moyen du chômage dans le monde". "Le nombre de chômeurs va certainement encore augmenter cette année et l'année prochaine", a-t-il dit sans fournir de chiffres.

Le directeur général de l'Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, a prévenu que la persistance du chômage des jeunes menaçait la stabilité de la région. "Les pays arabes font face à la tâche urgente et inévitable de répondre à la crise aiguë du chômage", a déclaré M. Ryder. "Ne pas offrir (aux jeunes) des opportunités d'un emploi décent, c'est une menace potentielle pour la stabilité de nos sociétés", a-t-il ajouté.

Les difficultés économiques se sont accentuées dans les pays touchés par le Printemps arabe, qui a commencé en 2011 en Tunisie avant de s'étendre à l'Egypte, à la Libye, à la Syrie et au Yémen.
Selon des études économiques, le taux de croissance économique arabe s'est situé ces dernières années entre 2 et 3%, mais il faut une croissance d'environ 6% pour contenir le chômage et la pauvreté.


Lire aussi

« Dos de femme, dos de mulet » : un livre sur les précarités de la femme rurale au Maroc

À Gaza, « la déprime grandit chaque jour, on a perdu le goût de vivre »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET LES GUERRES... QUE SONT-ELLES ???

Sabbagha Antoine

20 millions de chômeurs arabes suffisent pour avoir plus de terroristes et aux quatre coins du monde

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants