Rechercher
Rechercher

Économie - Liban - Agriculture

La sous-traitance, la clé de Biomass pour le Golfe

Biomass, l'un des pionniers de l'agriculture biologique au Liban, a conclu depuis le début de l'année des partenariats de production avec une quinzaine de fermes agricoles aux quatre coins du pays. « Ces partenaires, situés dans les régions du Akkar, de Batroun, de Marjayoun et dans le Sud du Liban, s'ajoutent aux 35 avec lesquels nous sommes associés depuis 2010. Cumulés à des gains de productivité internes, ils devraient nous permettre de doubler notre production annuelle de fruits et légumes à 500 tonnes d'ici à la mi-2016 », affirme Mario Massoud, directeur général de Biomass, sans vouloir révéler ses résultats financiers.
Entamée en 2010, cette stratégie d'externalisation de ses capacités de production est l'un des principaux piliers sur lesquelles l'entreprise a bâti sa croissance pour répondre à l'augmentation constante de la demande, sans grever significativement des résultats toujours déficitaires. « Lorsque nous avons commencé en 2007, nous produisions essentiellement des fruits et des légumes, de l'huile d'olive et des œufs à partir de nos dix hectares de terres agricoles à Batroun. Mais notre succès a très vite dépassé nos capacités, et l'impact de la spéculation foncière sur les prix des terrains rendait inenvisageable de se limiter à une croissance interne », explique Mario Massoud. En plus de partenariats externes avec des marques internationales, son entreprise s'est donc associée à des producteurs locaux à travers des accords de revente de leur production – exclusive ou non – et de contrôle de qualité selon les standards de l'agriculture biologique européenne.
Avec une idée force : surfer sur la progression constante des ventes sur un marché local toujours lilliputien – Mario Massoud l'estime à 1-2 ‰ du total de la production agricole – tout en visant les marchés du Golfe, qui devraient passer cette année de 16 à 25 % de ses ventes. « La tendance mondiale vers des aliments plus sains et de qualité se retrouve dans la région où nos clients expatriés et nos distributeurs nous exhortent à exporter davantage nos produits. De plus, des marchés comme ceux de Dubaï offrent des perspectives intéressantes en termes de positionnement, les produits agricoles y étant relativement chers, car majoritairement importés, ce qui réduit en partie le surprix relatif des produits bio. »

 


Biomass, l'un des pionniers de l'agriculture biologique au Liban, a conclu depuis le début de l'année des partenariats de production avec une quinzaine de fermes agricoles aux quatre coins du pays. « Ces partenaires, situés dans les régions du Akkar, de Batroun, de Marjayoun et dans le Sud du Liban, s'ajoutent aux 35 avec lesquels nous sommes associés depuis 2010. Cumulés à des gains de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut