Rechercher
Rechercher

À La Une - repère

Les Assyriens, une communauté chrétienne récemment implantée en Syrie

Une communauté surtout présente entre Hassaké et Ras el-Aïn dans 35 villages autour de Tall Tamer.

Quelque 30 000 Assyriens vivaient en Syrie avant le début de la guerre civile, dont les deux tiers dans la province de Hassaké, dans l'extrême nord-est du pays, qui comptait environ 1,4 million d'habitants. REUTERS/Rodi Said

Les Assyriens, attaqués par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), sont une vieille communauté chrétienne, mais leur implantation en Syrie est récente et fait suite à des massacres dont ils ont été victimes en Irak.

Cette communauté appartient à la mosaïque des chrétiens d'Orient et se présente comme les descendants de l'ex-empire assyrien établi en Mésopotamie bien avant l'implantation du christianisme et, a fortiori, de l'islam.

Les Assyriens sont des chrétiens nestoriens, un courant du christianisme condamné par le concile d'Ephèse en 431 en raison de divergences sur la double nature, divine et humaine, du Christ. Selon la tradition, ce sont les apôtres Thomas et Thaddée qui auraient évangélisé la Mésopotamie. En 37, Thaddée aurait été le premier évêque de Séleucie-Ctésiphon, capitale des Parthes, près de l'actuelle Bagdad, tandis que Thomas partait vers l'Inde.

Ce qui est certain, en revanche, c'est que, dès la fin du Ier siècle, des missionnaires venus de Palestine ou d'Antioche se sont implantés à l'ouest de l'empire parthe, auprès de communautés juives de Babylonie et des populations araméennes de Haute-Mésopotamie. Celles-ci, parlant l'araméen, se veulent les descendants des Assyriens, d'où le nom de communautés "assyriennes".

Ces chrétiens assyriens peuvent être uniates (rattachés au Vatican) ou pas, selon Odon Vallet, spécialiste français des religions. Ainsi, une partie de l'Eglise assyrienne s'est rattachée à Rome en 1830 devenant l'Eglise chaldéenne, qui était principalement présente en Irak.

 




Quelque 30 000 Assyriens vivaient en Syrie avant le début de la guerre civile, dont les deux tiers dans la province de Hassaké, dans l'extrême nord-est du pays, qui comptait environ 1,4 million d'habitants.
Selon le journal catholique français La Croix, l'Eglise assyrienne autocéphale d'Orient rassemble aujourd'hui entre 250 000 et 400 000 fidèles, principalement aux Etats-Unis et en Inde. L'actuel patriarche de Séleucie-Ctésiphon, Mar Dinkha IV, a installé, dans les années 80, le siège de son Eglise à Chicago.

En Syrie, la communauté assyrienne a formé le Conseil militaire syriaque, qui se bat activement au côté des Kurdes. En Irak, elle commence à former ses propres milices, estimant que forces kurdes et fédérales ne les protègent pas suffisamment face aux jihadistes.

Les Assyriens sont surtout présents entre Hassaké et Ras el-Aïn dans 35 villages autour de Tall Tamer.
Leur implantation y date des massacres de 1933 en Irak. La France les installa dans des villages de colonisation agraire, avant qu'ils ne migrent dans les villes d'Hassaké et de Qamischli, puis Alep et Damas.

Selon le géographe français spécialiste de la Syrie, Fabrice Balanche, les villages du Haut Khabour sont donc leur foyer d'origine en Syrie. Du fait de l'exode rural, la plupart de ces villages sont désormais mixtes avec une population kurde de travailleurs agricoles venus remplacés les Assyriens partis en ville.

 

Lire aussi
Inquiétude croissante sur le sort de 220 Assyriens enlevés par l'EI

En Syrie, des milliers d'Assyriens sur le chemin de l'exode

"Un complot se trame contre les Assyriens de Syrie. Ils veulent nous chasser de nos maisons"

 

Notre dossier, pour aller plus loin
Quand les chrétiens de Syrie organisent leur protection


Les Assyriens, attaqués par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), sont une vieille communauté chrétienne, mais leur implantation en Syrie est récente et fait suite à des massacres dont ils ont été victimes en Irak.Cette communauté appartient à la mosaïque des chrétiens d'Orient et se présente comme les descendants de l'ex-empire assyrien établi en Mésopotamie bien avant...

commentaires (1)

Les Assyriens ou cette nouvelle mosaique du nouveau moyen orient avec des petits cantons confessionnels .

Sabbagha Antoine

21 h 07, le 26 février 2015

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Les Assyriens ou cette nouvelle mosaique du nouveau moyen orient avec des petits cantons confessionnels .

    Sabbagha Antoine

    21 h 07, le 26 février 2015

Retour en haut