X

Économie

La First National Bank aquiert la banque d’affaires CFH

Liban - Fusion

La First National Bank vient d'acquérir la Corporate Finance House, une banque d'affaires libanaise dédiée aux investissements dans les pays du Golfe et en Europe.

24/12/2014

La banque commerciale First National Bank (FNB) a annoncé en début de semaine sa fusion avec la Corporate Finance House (CFH). Le rapprochement s'effectue par échange d'actions : Fawzi Farah et Karim Chamseddine, respectivement actionnaires de 75 % et de 25 % de CFH, détiendront désormais 4,5 % du nouveau groupe bancaire. La valorisation de l'opération n'a pas été communiquée. Le président de la FNB Rami Nimer a annoncé avoir parallèlement levé 53 millions de dollars auprès d'investisseurs libanais et arabes. « C'est la deuxième opération d'émission d'actions ordinaires que nous réalisons, ce qui porte le total de ce type d'actions à 120-125 millions de dollars. »

En 2011, le fonds Euromena 2, du groupe d'investissement Capital Trust, avait acquis 7 % du capital de la banque, soit 930 000 actions. À l'époque cela représentait 20,5 millions de dollars. Et juillet 2014, la Banque européenne d'investissement était à son tour entrée à hauteur de 9 % du capital de la First National Bank en y investissant 11 millions d'euros en échange d'actions préférentielles. Il s'agit de la première participation de la BEI aux fonds propres d'une banque libanaise.

CFH demeurera une banque d'investissements indépendante, avec un conseil d'administration présidé par Fawzi Farah qui représentera CFH au conseil de la nouvelle entité. Cette fusion a reçu l'approbation de la Banque du Liban (BDL), ainsi que le blanc-seing des conseils d'administration et des assemblées générales des deux banques.

 

(Pour mémoire : Rachat de Standard Chartered : des tractations entourées de mystère)


L'opération renforce l'expertise du groupe dans le métier de la banque d'investissements. Un créneau sur lequel la FNB s'était déjà positionnée en rachetant en 2010 la totalité des actions de la société financière Middle East Capital Group (MEGG). Elle avait parallèlement acquis la même année la Capital Finance Company (CFC), une société qui octroie des crédits à la consommation.

FNB, qui dispose d'un réseau local de 24 agences, a annoncé des bénéfices nets de 18,9 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l'année. Les actifs de la banque étaient de 3,82 milliards de dollars en septembre (dont 3,1 milliards de dépôts), en hausse annuelle de 7,7 %, et les fonds propres de 259 millions de dollars.
Moins connue, la banque d'investissements CFH a été créée en 1998. Cette petite structure, basée à Beyrouth et à Dubaï, intervient en priorité sur les marchés du Golfe et d'Europe. Son cœur d'expertise repose sur les conseils en gestion d'actifs et en fusions et acquisitions, ainsi que les opérations de restructuration de dette et de financement immobilier. « L'une des priorités de cette fusion est de contribuer au financement des entreprises familiales au Liban et d'attirer des capitaux dans le pays », a déclaré Fawzi Farah, au cours d'une conférence de presse.

 

Lire aussi
Moody's dégrade trois banques libanaises

Un ex-informaticien de la HSBC accusé d'avoir tenté de vendre des données bancaires au Liban

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué