Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Pour Joumblatt, "il est temps d'autoriser la culture du haschich"

Un agriculteur de haschich dans la Békaa, dans l'est du Liban. Photo Reuters

Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt, connu pour son franc-parler, a appelé sur son compte Twitter à autoriser "la culture du haschich", une industrie qui générait des centaines de millions de dollars durant la guerre civile. "Il est temps d'autoriser la culture du haschich et d'annuler les mandats d'arrêt contre les personnes recherchées dans ce domaine", écrit samedi dans un tweet en arabe ce vétéran de la politique.



La loi libanaise punit le trafic de drogue par la prison. Mais les villageois de la Békaa (est), une terre de trafics où l'appartenance clanique prime sur le respect de l'Etat, défendent avec force leur culture prohibée qui selon eux fait vivre des familles entières.

Chef féodal et politique de la petite communauté druze au Liban qui a rejoint Twitter depuis quelques semaines, M. Joumblatt a utilisé cet outil pour attaquer le président syrien Bachar el-Assad ou tancer les dirigeants libanais.

Selon des cultivateurs de cannabis au Liban, le conflit en Syrie voisine a détourné l'attention de l'Etat et dopé le trafic avec une frontière devenue beaucoup moins contrôlée. L'armée détruisait auparavant chaque année quelques milliers d'hectares de cannabis dans la Békaa.
L'Etat avait mené des campagnes d'éradication, promettant des cultures alternatives. Mais depuis l'échec d'un programme de l'ONU il y a quinze ans, un bras de fer l'oppose aux cultivateurs qui réclament la légalisation de cette culture ancestrale.

Selon les agriculteurs, la demande a augmenté de plus de 50% depuis 2012, et la majorité du haschich est écoulée vers la Syrie.


Pour mémoire

Saisie record de 42,7 tonnes de cannabis en Méditerranée, des Libanais impliqués

Et si le cannabis était légalisé au Liban ?

Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP) Walid Joumblatt, connu pour son franc-parler, a appelé sur son compte Twitter à autoriser "la culture du haschich", une industrie qui générait des centaines de millions de dollars durant la guerre civile. "Il est temps d'autoriser la culture du haschich et d'annuler les mandats d'arrêt contre les personnes recherchées dans ce domaine", écrit...
commentaires (7)

Il fume quoi en ce moment, son sirwal notre sympatique joumby national? Il doit etre connaisseur le vieux renard et il doit savoir qu'après l'Afghane, la Libanaise de la Beqa'a c'est le numéro 2 mondial en qualité... quoi de mieux pour un caméléon impassible de fumer sur sa branche pour s'évader, pendant que les autres se tiraillent par le col de la chemise...et par le lacet du caleçon. Nous ne inquiétons point! Demain, sobre... il en dira le contraire..

Ali Farhat

17 h 52, le 14 décembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Il fume quoi en ce moment, son sirwal notre sympatique joumby national? Il doit etre connaisseur le vieux renard et il doit savoir qu'après l'Afghane, la Libanaise de la Beqa'a c'est le numéro 2 mondial en qualité... quoi de mieux pour un caméléon impassible de fumer sur sa branche pour s'évader, pendant que les autres se tiraillent par le col de la chemise...et par le lacet du caleçon. Nous ne inquiétons point! Demain, sobre... il en dira le contraire..

    Ali Farhat

    17 h 52, le 14 décembre 2014

  • ET POURQUOI PAS ? VIEILLE HISTOIRE ! ON ENTENDAIT DE NOTRE TEMPS QUE CERTAINS AVAIENT AMÉNAGÉ UNE PISTE D'ATTERISSAGE POUR LES "OISEAUX" QUI VENAIENT CHARGER LE HASHISH... POUR LEUR MOUNÉ YI3NÉ !

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    15 h 27, le 14 décembre 2014

  • En Europe aussi on parle de dépénaliser le hachich , en Amérique du sud pareil, et certains pays d'Asie , si les cultures dites saines ne rapportent plus rien aux agriculteurs il est compréhensible que cette denrée prenne de l'envol. Les us ont financés des programmes de destruction des cultures de marijuana en Am du Sud , résultat des courses les paysans n'arrivaient plus à joindre les 2 bouts . Et il n'est pas dit qu'un ptit joint fait plus de mal qu'un verre de whyski , demandez à bush qui s'en tape des goulées et qui envahi l'Irak et l'afghanistan et qui continue à mener sa vie comme si de rien n'était!

    FRIK-A-FRAK

    12 h 10, le 14 décembre 2014

  • Entre l'opium du peuple... qu'est l'utopie de la religion socialiste et le cannabis ...il n'y a pas photo ,je choisi le cannabis....! au moins, même si je suis malade ...,je n'intoxiquerais pas les autres....!

    M.V.

    11 h 29, le 14 décembre 2014

  • Pourquoi pas aussi le retour des chemises fleuries, les cheveux longs pour les hommes et la culture pop ? :)

    Tabet Karim

    10 h 25, le 14 décembre 2014

  • Juste en ce moment, le plus critique que le Liban ait connu depuis longtemps, il invite le gouvernement à autoriser la culture du haschich ?! Sauf si c'est pour doper les criminels ravisseurs des soldats libanais.

    Halim Abou Chacra

    03 h 41, le 14 décembre 2014

  • Pourquoi? Est-elle interdite? Depuis quand?

    KHEIREDDINE EL-AHDAB

    01 h 12, le 14 décembre 2014

Retour en haut