Liban - Employées de maison

Azzi pour le retrait des publicités des agences de services à domicile

Pour les agences spécialisées, le prix d’une employée de maison varie en fonction de ses origines. Photo d’archives AFP

Le ministre du Travail, Sejaan Azzi, a demandé hier le retrait des publicités des agences proposant les services de personnel de ménage au Liban. Une exigence qui concerne essentiellement les affiches ainsi que les annonces publiées dans la presse. M. Azzi a ainsi considéré que les messages à caractère « commercial » destinés à promouvoir ce type de prestations sont de nature à « porter atteinte à la dignité de la personne humaine ». Il a en outre relevé que la démarche entrait « en contravention avec les dispositions légales qui régissent ce type d'activité, ainsi que les normes internationales du travail ». Une décision qui intervient alors que deux employées de maison d'origine éthiopienne se sont donné la mort en moins d'une semaine.
Rappelons que le marché du personnel de ménage est très développé au Liban ainsi que dans les pays du Golfe. Depuis 2010, le nombre d'immigrées travaillant dans des foyers libanais est estimé à 200 000 personnes environ. La grande majorité d'entre elles sont généralement placées par des agences spécialisées aux frais de l'employeur, directement depuis leur pays d'origine. La facture de cette opération varie en fonction de la nationalité de l'employée. Elle est ainsi comprise entre 1 500 et 4 000 dollars, hors rémunération mensuelle et frais de prorogation annuelle des différents permis imposés aux immigrés par la loi. Certaines agences proposent même des « garanties » pour couvrir toute éventuelle « défaillance » de l'employée, qui pourra ainsi être gratuitement « rendue » pendant les premiers mois « de la période d'essai ». Les pages jaunes comptent plus de 150 agences qui proposent ce genre de services au Liban.


Le ministre du Travail, Sejaan Azzi, a demandé hier le retrait des publicités des agences proposant les services de personnel de ménage au Liban. Une exigence qui concerne essentiellement les affiches ainsi que les annonces publiées dans la presse. M. Azzi a ainsi considéré que les messages à caractère « commercial » destinés à promouvoir ce type de prestations sont de nature à...

commentaires (0)

Commentaires (0)