X

Les souks des herboristes, un marché fertile pour la fraude

La férule du mont Hermon, ou viagra libanais

OLJ
27/10/2014

La férule du mont Hermon (Ferula hermonis), appelée « chelch el-zallouh », est une plante endémique du Liban et de la Syrie, qui pousse à l'état sauvage uniquement sur les flans de ce mont au Liban et sur ceux du mont Chkif. On la trouve dans des sites situés à proximité de Journaya à une altitude variant entre 2 300 et 2 700 mètres. La population locale la surnomme « akbat al-faras », « chaghour al-dahab » et « mtabkhiyah ».
Le genre Ferula comporte plusieurs espèces utilisées dans la médecine traditionnelle en tant qu'aphrodisiaque, mais aussi pour traiter les infections de la peau, les maux de ventre, la fièvre, la dysenterie et les hystéries.
La férule du mont Hermon a gagné en notoriété depuis la mise du viagra sur le marché, de nombreux herboristes affirmant que cette plante est un important aphrodisiaque. Ils estiment qu'elle permet également de traiter l'infertilité et la dysfonction érectile. Depuis, la demande de cette plante, surnommée « viagra libanais », s'accroît d'une manière significative dans les pays arabes, notamment en Syrie, en Jordanie et en Arabie saoudite.
Plusieurs parties de la plante sont utilisées, essentiellement à l'état sec. Ce sont toutefois les racines qui sont le plus recherchées, parce qu'on pense qu'elles contiennent les éléments les plus actifs. Verte, la racine est ainsi trempée dans de l'eau. Le liquide obtenu est réputé pour améliorer les performances sexuelles. Séchée, la racine est broyée et la poudre obtenue est administrée après avoir été mélangée à du miel. On pense qu'en plus de leur action aphrodisiaque, les racines aident à améliorer la santé en général et à réguler la tension artérielle et le diabète.
Les bourgeons grillés de la férule du mont Hermon sont donnés en tant que vermifuge (un remède qui provoque la destruction et l'expulsion des vers intestinaux) et antihystérique, ainsi que pour traiter la dysenterie.
En ce qui concerne la résine extraite de la racine, elle est prise oralement en tant que diurétique et vermifuge. Elle sert de même à traiter la stérilité de la femme, les rhumatismes et les maladies de la peau. Elle entre également dans la composition de certains cosmétiques. Enfin, on pense aussi que la plante entière possède des propriétés antispasmodiques.

De fausses racines
De nombreuses tentatives visant à cultiver la férule du mont Hermon ont toutes échoué, cette espèce ne poussant que dans son habitat naturel. Néanmoins, l'intérêt que suscite la culture de cette plante est énorme, non seulement d'un point de vue économique, la demande s'accroissant, mais parce qu'elle pousse à de hautes altitudes dans des régions inaccessibles en voiture, ce qui complique sa récolte. L'adultération est donc envisageable.
La présente étude a été menée sur des racines de la férule du mont Hermon achetées auprès d'herboristes au Liban et en Arabie saoudite. Résultat : seuls 18 % des échantillons étaient réellement d'origine. Respectivement 87 % et 78 % des échantillons libanais et saoudiens étaient altérés. De plus, les racines d'autres espèces de la famille des apiacées semblent être récoltées et vendues en tant que férule du mont Hermon.
Selon les auteurs de l'étude, de tels processus rendent la falsification indétectable à l'œil nu, puisque la racine de la férule du mont Hermon est vendue sèche. Une fois broyée, il devient impossible de la différencier d'autres substances.

À la une

Retour au dossier "Les souks des herboristes, un marché fertile pour la fraude"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.