Diaporama

Samedi infernal à Tripoli, le cauchemar en images

Une femme, son enfant dans les bras, fuit les combats entre armée et islamistes, le 25 octobre 2014 à Tripoli, capitale du Liban-Nord. REUTERS/Omar Ibrahim

Depuis vendredi soir, l'armée libanaise est engagée dans des combats violents à Tripoli (Liban-Nord), contre des hommes armés affiliés à des groupes islamistes.

Samedi soir, l'armée a annoncé avoir délogé les hommes armés des anciens souks de la ville. Mais ces hommes armés se sont réfugiés dans un autre quartier de Tripoli, le secteur sunnite de Bab el-Tebbané, où de violents combats se poursuivaient dimanche matin.

Retour en images sur un samedi infernal :

 

 

 


Depuis vendredi soir, l'armée libanaise est engagée dans des combats violents à Tripoli (Liban-Nord), contre des hommes armés affiliés à des groupes islamistes.


Samedi soir, l'armée a annoncé avoir délogé les hommes armés des...

commentaires (4)

ET LE HEZBOLLAH REGARDE INSENSIBLE À LA SITUATION QUE LE PAYS SE TROUVE. POUR COMBIEN DE TEMPS ?

Gebran Eid

14 h 42, le 26 octobre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • ET LE HEZBOLLAH REGARDE INSENSIBLE À LA SITUATION QUE LE PAYS SE TROUVE. POUR COMBIEN DE TEMPS ?

    Gebran Eid

    14 h 42, le 26 octobre 2014

  • Faut soutenir tous les tripolitains qui se battent et résistent avec l'armée à l'obscurantisme religieux....

    M.V.

    13 h 15, le 26 octobre 2014

  • IL FAUT QUE LES TRIPOLITAINS INTERDISENT L'ACCÈS DE LEUR VILLE AUX EXTRÉMISTES SURTOUT ÉTRANGERS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 34, le 26 octobre 2014

  • Il faudra surtout saluer , une fois n'est pas coutume , l'intelligence des habitants sunnites de Tripoli , qui ont permis à l'armée de les débarrasser de leurs branches salafowahabites nauséeuses , venues de pays dits démocraties du désert . Ils ont fait le bon choix et l'armée et la résistance du hezb les sauveront d'une occupation morbide de Tripoli.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 44, le 26 octobre 2014