X

Moyen Orient et Monde

À Tartous, les partisans d’Assad s’offusquent de luxueux projets

Syrie
OLJ/AFP
17/10/2014

L'inauguration sur la côte syrienne d'un grand centre commercial et de projets touristiques pour des millions de dollars exaspèrent des partisans de Bachar el-Assad qui les jugent indécents alors que le pays est dévasté par la guerre. Ces critiques expriment une amertume de plus en plus palpable dans les milieux prorégime, notamment après des pertes considérables parmi les militaires et le drame provoqué par la mort d'une cinquantaine d'enfants dans de récents attentats à Homs.
Elles se sont cristallisées autour de la récente annonce par le gouvernement de l'inauguration à Tartous d'un « mall » d'une valeur de 50 millions de dollars comprenant « sept restaurants, une salle de jeux pour enfants et des magasins ». S'y ajoute la promotion faite autour d'autres « projets touristiques » dans cette ville, fief du régime dans l'ouest du pays. Mais dans ce pays où la guerre a fait plus de 180 000 morts, jeté sur les routes plus de neuf millions de Syriens et détruit les infrastructures, de tels projets luxueux suscitent le courroux jusque dans les milieux prorégime. « Le chef du gouvernement (...) a inauguré un mall à Tartous. Environ 60 % de la population de Tartous ne peut pas se permettre de faire ses achats là-bas », s'indigne-t-on sur des pages partisanes sur Facebook.

 

 AFP PHOTO/STR

 

 

« Violente réaction »
L'indignation est ressentie surtout chez ceux qui affichent une loyauté inconditionnelle à l'armée qui combat les rebelles depuis plus de trois ans. « Dix milliards de livres syriennes dépensées pour un mall alors que le soldat blessé paie de sa poche ses opérations chirurgicales et ne mange qu'une pomme de terre et du pain », s'offusque sur Twitter une partisane qui se surnomme « la Lionne » en référence au nom d'Assad. Par ailleurs, à Tartous, une employée du secteur touristique juge que de tels projets « font fi des sentiments des familles des nombreux soldats originaires de cette province qui meurent » au combat.
De plus, une page sur Facebook intitulée « La province oubliée de Tartous » ironise : « Oui messieurs, le mall a été inauguré et les familles des martyrs peuvent y prendre des photos (...) et les blessés peuvent profiter des soldes sur les prothèses. Vive la patrie ! » « Il y a une violente réaction de la part des prorégime sur les réseaux sociaux », souligne Syria Report, un site en ligne spécialisé dans l'économie syrienne. « Bien qu'il s'agisse d'un projet privé à Tartous, tout le monde sait que de telles opérations ne sont pas faisables sans le soutien des autorités », précise-t-il. Selon Jihad Yazigi, directeur de Syria Report, « le régime tente de montrer à travers ces projets que "tout va bien", que la situation est sous contrôle. C'est sa politique depuis trois ans et demi ».

 

Lire aussi

Le Nord et la Békaa, qui comptent 67 % des pauvres du Liban, accueillent 85 % des réfugiés syriens

Plus de trois millions de réfugiés syriens, un "chiffre record"

« Plus longtemps on gardera Assad, plus dangereux deviendra Baghdadi »

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

NE S'OFFUSQUENT-ILS PAS DES ABJECTS CARNAGES ENTREPRIS ?

FAKHOURI

Une seule question : d'ou vient l'argent pour un tel projet ?
Poutine ?
Les mollahs ?
On ne saura jamais la vérité
Pendant ce temps, 9 millions de syriens exilés, vivant dans la misère
Et des quartier entier des grands villes détruits
Bachar le chimiste suit la même carrière qu'un certain Hitler
On connait déjà la fin !!!!

Sabbagha Antoine

Des cantons religieux qui commencent à voir le jour dans un monde arabe qui se divise en tribus .

Ali Farhat

Quelle betise d'article, alors! C'est bien qu'il ne soit pas signé nommément... ça fait moins ridicule!

Tabet Karim

Le debut de la fin.....Revoyez le film Cabaret....Dans sa déchéance, le régime quai-aveugle piétine dans l'illusoire et surfe sur la mégalo propre à tout système facho. Le jour où les alaouites diront ASSEZ, le Bachar en question foutra le camp.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

L’arnaque

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants