X

Moyen Orient et Monde

« Je souhaite voir un(e) Libanais(e) qui veut réellement la paix nous représenter, un jour, dans le monde »

Nobel de la paix
S. M. | OLJ
11/10/2014

Après l'attribution du prix Nobel de la paix à Malala Yousafzai, plus rien ne devrait sembler impossible aux jeunes filles d'aujourd'hui. Militante farouche du droit à l'éducation pour tous et toutes, la jeune Pakistanaise de 17 ans mène ce combat depuis l'âge de 11 ans.

Pour deux jeunes Libanaises, Malala pave la voie à la jeunesse, mais aussi et surtout aux femmes. Marielle, 15 ans, et Mabelle, 16 ans, estiment que la jeune lauréate est un double symbole, à la fois pour sa génération mais également pour les femmes. « La nomination de Malala, une jeune fille de 17 ans, montre que le monde peut évoluer », estime Mabelle Matta. « Cette jeune Pakistanaise est la preuve qu'une seule personne peut changer le monde », ajoute l'adolescente, elle-même active dans sa communauté, notamment en tant que scout.

Marielle Abou Khalil juge pour sa part que la nomination de Malala « est un grand pas en avant, d'autant que les femmes sont plus que jamais dévalorisées. Ce qui est fort, en plus, c'est qu'elle n'a même pas attendu de terminer ses études pour poursuivre son combat. Je trouve aussi fascinant qu'elle utilise sa propre histoire pour transmettre son message à tous », en référence à l'attaque dont la jeune Pakistanaise avait été victime en octobre 2012 et au cours de laquelle elle avait été grièvement blessée à la tête par les talibans.

Et le Liban ? Mabelle juge qu'au pays du Cèdre, « pas assez d'efforts sont investis pour promouvoir l'éducation, la base de l'individu », même si elle « espère qu'un jour cela changera ». Marielle, quant à elle, affirme que parce que les Libanais ont vécu une guerre civile éprouvante, « ils ont appris à compter sur eux-mêmes et non sur un gouvernement qui ne les protège pas. Je souhaite voir un(e) Libanais(e) qui veut réellement la paix nous représenter un jour (dans le monde) et obtenir ce prix prestigieux ».

S. M.

 

Pour mémoire
La jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï reçoit le prix Sakharov au Parlement européen

Pakistan : arrestation des rebelles qui ont tenté de tuer l'écolière Malala Yousafzai

Malala Yousafzaï nominée pour le "prix Nobel des enfants"

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MALHEUREUSEMENT ON SE TROMPE AU CARRÉ ! TOUS ET TOUTES CES PRIX NOBELS ET AUTRES SONT EXPLOITÉ(E)S POLITIQUEMENT... ILS/ELLES N'ONT N'ONT PAS LA TAILLE QU'ON LEUR ATTRIBUE... ET BEAUCOUP MOINS LA MARCHE QU'ILS LEUR FONT PARCOURIR !

Sabbagha Antoine

Des souhaits innocents pour une nation arabe sauvage qui ne connait plus le pardon .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué