Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

Les jihadistes lient la survie des otages libanais au retrait du Hezbollah de Syrie

Le Front al-Nosra a posté une vidéo montrant des agents des forces de sécurité libanaises kidnappés.

Le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, a posté une vidéo montrant des agents des forces de sécurité libanaises kidnappés, appelant le Hezbollah à retirer ses combattants de Syrie.

Les neuf militaires, qui semblent être huit policiers libanais car ils en portent l'uniforme, et un soldat, font partie des 24 agents des forces de sécurité pris par les jihadistes lors des affrontements avec l'armée libanaise qui avaient éclaté début août dans la région de Ersal, un secteur frontalier de la Syrie.

La vidéo postée vendredi soir sur des sites islamistes montre les hommes assis devant un drapeau noir frappé du logo d'al-Nosra. Bien qu'ils affirment parler librement, les captifs utilisent le langage d'al-Nosra et d'autres groupes sunnites extrémistes en qualifiant le Hezbollah de "parti de Satan".
Ils appellent leurs familles à organiser des manifestations et à bloquer les routes au Liban pour protester contre l'intervention militaire du Hezbollah en Syrie, où le groupe combat la rébellion aux côtés du régime de Bachar el-Assad.
L'un d'eux affirme que les otages seront tués si leur familles n'entreprennent pas d'action.

 

 


Les militaires ont été pris en otage lors d'affrontements inédits qui avaient éclaté le 2 août entre les jihadistes venus de Syrie et l'armée libanaise dans la région de Ersal. Les combats avaient commencé après l'arrestation par les soldats libanais d'un jihadiste syrien qui incitait les extrémistes à ouvrir le feu sur des positions de l'armée et à incendier un poste de police.
Ces affrontements ont duré cinq jours et coûté la vie à 19 soldats, 16 civils et des dizaines de jihadistes.
Les civils, des habitants de Ersal, sont morts en combattant aux côtés de l'armée libanaise contre les jihadistes, ou dans les bombardements menés par les deux parties.

Les combats ont cessé avec une médiation menée par des religieux sunnites libanais, mais les jihadistes en se retirant ont pris les otages avec eux.
Le comité des ulémas musulmans qui négociait leur libération, a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il mettait fin à sa médiation. Cette décision a été prise afin de "permettre à d'autres parties, plus aptes, de traiter ce dossier", selon le communiqué.

(Repère : Tout ce qu'il faut savoir sur l'Etat Islamique)


Le quotidien libanais as-Safir a indiqué samedi que les gouvernements de Turquie et du Qatar étaient impliqués dans les négociations pour libérer les otages.

Les combats à Ersal constituent l'incident le plus sérieux au Liban depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011. Cette guerre a exacerbé les divisions et les tensions confessionnelles au Liban. Les sunnites sont en faveur de leurs coreligionnaires qui se battent contre le régime, tandis que les chiites, emmenés par le puissant Hezbollah, sont partisans du président Assad.
L'intervention du Hezbollah en Syrie a pour objectif d'empêcher les extrémistes d'entrer au Liban, selon le parti chiite, qui déploie des centaines de combattants notamment dans les montagnes du Qalamoun, à la frontière syrienne.
A la mi-avril, les combattants du Hezbollah ont aidé l'armée syrienne à reprendre les localités du Qalamoun, qui étaient un bastion de la rébellion, mais les insurgés se sont repliés vers les hauteurs d'où ils mènent encore des opérations de guérilla, faisant des dizaines de morts parmi les combattants du parti chiite.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a indiqué samedi que des combats violents opposant le Hezbollah aux groupes rebelles dont le Front al-Nosra ont éclaté durant la nuit dans ce secteur. Au moins 14 personnes, dont 10 combattants de brigades islamistes rebelles ont été tuées, selon l'ONG.
En outre, les avions de chasse syriens ont mené samedi cinq raids contre cette région, bordant la frontière avec le Liban, a-t-on ajouté de même source.


Lire aussi
Black-out total sur l'affaire des otages après le retrait des ulémas

L'EI intraitable : Un militaire contre un prisonnier islamiste à Roumieh


Le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, a posté une vidéo montrant des agents des forces de sécurité libanaises kidnappés, appelant le Hezbollah à retirer ses combattants de Syrie.Les neuf militaires, qui semblent être huit policiers libanais car ils en portent l'uniforme, et un soldat, font partie des 24 agents des forces de sécurité pris par les jihadistes lors des...

commentaires (4)

Les djihadistes barbares ravisseurs aux abois s'adressent aux imbéciles et aux microcéphales dans l'espoir que ceux qui ne partagent pas la politique Syro-Libanaise du hezb, jettent inutilement, comme eux la responsabilité sur cette puissante et protectrice composante du pays dans le but d'affaiblir le Liban dans des conflits internes confessionnels et de bas étages, qui leur permettra par la suite, comme ils font ailleurs, de checher à fagociter le pays suivant un plan régional de "Khalifat médiéval monochrome et barbare". N'avaient-ils pas déclarés avant d'envahir leurs vils collaborateurs d'Ersal que notre armée était une armée de croisés parce qu'à sa tete se trouve un Chrétiens?? Beh oui, tout comme les autres criminels, sionistes, ils comptent sur des microcéphales intérieurs pour ouvrir des brèches dans la muraille de la patrie... Mais je pense ça sera vain et on est DESORMAIS préparés à cela aussi!

Ali Farhat

12 h 32, le 24 août 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Les djihadistes barbares ravisseurs aux abois s'adressent aux imbéciles et aux microcéphales dans l'espoir que ceux qui ne partagent pas la politique Syro-Libanaise du hezb, jettent inutilement, comme eux la responsabilité sur cette puissante et protectrice composante du pays dans le but d'affaiblir le Liban dans des conflits internes confessionnels et de bas étages, qui leur permettra par la suite, comme ils font ailleurs, de checher à fagociter le pays suivant un plan régional de "Khalifat médiéval monochrome et barbare". N'avaient-ils pas déclarés avant d'envahir leurs vils collaborateurs d'Ersal que notre armée était une armée de croisés parce qu'à sa tete se trouve un Chrétiens?? Beh oui, tout comme les autres criminels, sionistes, ils comptent sur des microcéphales intérieurs pour ouvrir des brèches dans la muraille de la patrie... Mais je pense ça sera vain et on est DESORMAIS préparés à cela aussi!

    Ali Farhat

    12 h 32, le 24 août 2014

  • Remercions surtout nos "RESPONSABLES" criminels, ceux qui à longueur de journées et soirées se pavanent sur toutes les chaines de télévisions locales, nous abreuvant de leur belles paroles, analyses, conseils etc. ! Je me demande même si ils sont (aussi) rémunérés pour ce blabla ?... Et qui, quand cela ira vraiment mal au Liban, auront les moyens de mettre leurs familles dans un avion...et ce sera le petit peuple qui payera en souffrances et pertes,comme d'habitude ! Et malgré toutes ces évidences, beaucoup de Libanais continuent à les suivre, à voter pour eux... Pauvre LIBAN ! Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 05, le 24 août 2014

  • A quoi a servi l'implication du Hezbollah dans la guerre syrienne ? A aider à sauver à ce jour la dictature fascite de Damas. Mais quel a été le prix du salut de cette dictature par la Russie de Poutine, l'Iran des mollahs et la branche au Liban des Gardiens de la révolution iranienne ? Ce prix a été la consolidation terrifiante de Daech en Syrie au point d'aboutir au califat de la barbarie en une large partie de l'Irak et de la Syrie même, la consolidation également du front Al Nosra et la précipitation de ces deux organisations au Liban. Les voilà en pleine Békaa voulant commettre les plus odieux massacres de vengeance dans les villages chiites; les voilà mener la bataille la plus meurtrière à Ersal; les voilà tuer lâchement nos officiers et nos soldats et en kidnapper trois dizaines. En d'autres termes, voilà la maudite guerre syrienne transposée au Liban de la manière la plus spectaculaire. Et les caciques du Hezbollah continuent à nous ressasser que leur "jihad" en Syrie a empêché les "takfiristes" de venir au Liban !

    Halim Abou Chacra

    05 h 15, le 24 août 2014

  • Voici ce que les crétins et les imbéciles heureux appellent victoire, libération de la Syrie et du Liban, et efficacité du Hezbollah qui n'est autre que la plus belle bande de mercenaires à la solde des mollahs ! Et ces mêmes crétins et imbéciles heureux ont le culot de parler de dignité de notre armée ! Espèces d'idiots et de fanatiques débiles, vous qui encensez ces guérilleros qui vont mourir pour rien pour l'ennemi, vous souillez la dignité de notre armée en parlant d'elle. Taisez-vous au lieu de continuer à exposer nos soldats au danger de mort !

    Robert Malek

    01 h 51, le 24 août 2014

Retour en haut