X

Liban

Le Hezbollah déserte Nahleh après des combats sanglants avec al-Nosra ; pluie de roquettes sur Ersal

Liban

Sept personnes ont été blessées hier lorsque deux roquettes se sont abattues sur Ersal, alors que des sources proches du Hezbollah affirment que le parti chiite a tué plus de 40 combattants anti-Assad à Qalamoun.

OLJ
16/07/2014

Trois obus de mortier tirés depuis le village syrien de Hourani se sont abattus hier à l'aube sur les alentours du village frontalier de Akroum, sans faire de blessés. La chute des obus a toutefois semé la panique parmi les habitants du village. Quelques heures plus tard, l'aviation militaire syrienne a également mené des raids intensifiés contre les régions de Wadi el-Zamarana et el-Ajram, dans le jurd de Ersal, ciblant, selon l'Agence nationale d'information, « des positions de combattants syriens dans les montagnes avoisinantes de la frontière ». Le raid syrien a fait sept blessés mardi lorsque deux roquettes se sont écrasées sur Ersal. Hassan Ahmad Younes Houjeiri, un père de famille libanais, ses deux enfants, son frère, une Libanaise, et deux ressortissants syriens ont en effet été atteints lors du raid et ont été transportés à l'hôpital al-Rahma de Ersal, l'un des deux Syriens étant grièvement blessé.

 

(Pour mémoire : Sept miliciens tués dans le Qalamoun : le Hezbollah éreinté par les combats à la frontière)


Sur un autre plan, des sources proches du Hezbollah ont affirmé hier que la région de Ersal et des montagnes du Qalamoun ont été le théâtre durant la nuit de lundi à mardi et jusqu'aux premières heures de l'aube d'hier de batailles sanglantes entre des groupuscules du Hezbollah et des brigades islamiques, ainsi que des combattants du Front de lutte al-Nosra. Selon ces sources, le Hezbollah aurait tué plus de 41 combattants armés de l'opposition syrienne et pris en otages une vingtaine d'entre eux. Le site nowlebanon a pour sa part affirmé que les combattants du parti chiite ont entamé un retrait du village de Nahleh où ils avaient pris position après leurs combats avec al-Nosra.


Par ailleurs, le député Assem Araji (courant du Futur) a estimé hier dans une interview que les récents combats à Qalamoun, en Syrie, prouvent que « les forces du régime syrien et le Hezbollah ne contrôlent pas totalement la région ». « Lorsque le Hezbollah est intervenu dans la guerre syrienne, il s'est plongé, entraînant avec lui le pays, dans un grand problème », a-t-il ajouté, notant que le parti aurait dû se distancier de ce conflit. M. Araji s'est en outre dit favorable à l'installation de camps pour les refugiés dans les zones frontalières, rappelant l'incapacité du gouvernement libanais à faire face aux défis découlant du dossier des réfugiés. Il a indiqué que plus de 70 000 réfugiés syriens se trouvent actuellement à Bar Élias, qui comprend 30 000 Libanais.

 

Lire aussi

Le Liban, oasis de paix et fabricant de crises

Désengager le Liban de l'imbroglio régional

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

CBG

Ce n'est que le début d'une série de grandes victoires ...entretemps il y a des petites défaites ... Ils gagneront toujours!

RE-MARK-ABLE

No panic , ersal et ses alentours seront nettoyés comme partout où le hezb résistant est passé . No panic ! Ni roue qui tourne ni engouffré , mais nettoyage au karcher .

Sabbagha Antoine

70 000 réfugiés syriens se trouvant actuellement à Bar Élias un nombre effarant pour déclencher une longue guerre civile .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES CHOSES PEUVENT BIEN TOURNER ET LA ROUE TOURNE !

Pierre Hadjigeorgiou

Personne ne peut éternellement persécuter un peuple chez lui. Un jour ou l'autre la situation se retourne et le résultat est ce que l'on voit arriver. Nous l'avions bien dit des le début que l'intervention du Hezbollah sonnera sa perte et le glas de sa superbe, déjà bâti sur un mythe plus que sur des réalités. La technique a laquelle il était entraîné est a présent utilisé contre lui a savoir la guérilla. Contre cela il ne peut rien et l'ennemi est de loin plus costaud et mieux nanti pour lui donner du fils a retordre. Eux ont tout a gagner alors que le Parti de Dieu aux abois a tout a perdre. En rendant ses armes a l’armée, négociant une solution politique et respectant la volonté de la majorité de ses concitoyens, il aurait pu limiter les dégâts a quelques membres de son parti et repartir a zéro gardant une aura encore peu écorné. Maintenant, il a totalement perdu le soutient interne, a commence a perdre celui de sa "Bi2a 7adina", et perdre la fleur de la jeunesse chiite dans une guerre qui n;a fait qu’accélérer le processus avec plutôt une tendance négative et donc a son désavantage. Le retrait de Nahleh démontre que l'opposition n'est pas battue et écrasée comme le parti et ses alliés le prétendaient. Du point de vu militaire, il est normal que l'assaillant ai plus de perte, c'est a prouver encore,cependant l'embuscade d'hier et la contre-attaque montrent qu'ils sont bien organisé et suffisamment puissants pour le faire sans sourciller. La guerre frappe a nos portes!!!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Le Tragique dans ce petit Pays laisse 1 goût amer d'1 signification singulière. Ses peuplades Petites eurent la possibilité d'infléchir 1 stratégie résistancielle, yîîîh, et trouver 1 solution à 1 problème qui pourrit ce Pays, le gangrène encore + et pèse sur son avenir. On sait ce qu'il en est advenu. Les fakîhdiochïtiques, qui ont adoubé les partis sectaires, ont donné à ce hézébbb le pouvoir exorbitant non seulement de faire ingurgiter contre son gré au Grand-Liban 1 forte rasade de fanatisme, mais aussi d'altérer son système en 1 moment où toutes les audaces devaient sûr être mobilisées pour chercher 1 issue à cette question de vie ou de mort qui est celle de cette quincaillerie Perc(s)ée. Chez some "chréti(e)ns", ce fut la honte. Et il ne s'est même pas trouvé chez eux une mince majorité pour, par 1 simple geste apostolique, faire preuve les uns à l’égard des autres d'1 minimum de considération. Quant aux sunnites, c'est leur Majorité qui a jugé utile de ne pas choisir de bon cœur comme 1er Ministré le yâ Salâm chî Tamâm sinon médiocre, du moins complice d'1 Marotte gouvernementale décrite comme devant être détestable. Et la masse d’entre eux aurait préféré qu'on leur propose 1 autre que lui, à savoir : le Solennel Sääd Rafîk Hariri ! Quant aux "druziztes", il n’est même plus nécessaire de relever chez ces gens-là quoi que ce soit car, avec Myster(y) Goupil, leur mini-määllim-Che, ce fut l’installation définitive du renard montagnard dans ce poulailler campagnard !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Ça y est ! Ils n'arrivent plus à masquer leurs flagrants signes de "débandades?" !

Halim Abou Chacra

Le Hezbollah a engouffré le Liban dans un enfer qui n'aura ni répit ni fin. Qui vivra verra.

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué